Australie: Découverte d'un astéroïde de 400 km de diamètre

SCIENCES Les révélations des scientifiques pourrait conduire à de nouvelles théories sur l'évolution de la Terre...

20 Minutes avec agences

— 

Vue d'artiste d'un astéroïde passant à proximité de la Terre.
Vue d'artiste d'un astéroïde passant à proximité de la Terre. — P.CARILL/ESA

Des scientifiques auraient découvert, en Australie, les traces d'un cratère de 400 kilomètres de diamètre, point d'impact d'une météorite vieille de 300 millions d'années. Les résultats, publiés dans la revue Tectonophysics, pourraient conduire à de nouvelles théories sur l'évolution de la Terre.

Cette découverte aurait été faite par hasard, alors que les scientifiques effectuaient des forages à plus de deux kilomètres de profondeur dans le cadre d'une recherche géo-thermale dans une région limitrophe du sud de l'Australie, du Queensland et des Territoires du Nord.

Brisé en deux morceaux peu avant de frapper le sol

Les échantillons, extraits lors du forage, contenaient des traces de roche vitrifiée par des températures et une pression caractéristiques de la taille de l'impact. Selon les chercheurs, l'astéroïde, enterré dans les profondeurs de la croûte terrestre, se serait brisé en deux morceaux peu avant de frapper le sol. 

Andrew Glikson, du département d'Archéologie et d'Anthropologie de l'Université Nationale australienne (ANU) et principal auteur de l'étude précise: «Les deux astéroïdes devaient avoir chacun un diamètre de plus de dix kilomètres et leur impact a dû provoquer l'extinction de nombreuses espèces sur la planète à cette époque-là».

Un astéroïde gros comme un porte-avions frôle la Terre comme prévu

La datation de l'événement, bien qu'incertaine remonterait, selon, les roches autour du cratère, de 300 à 600 millions d'années. Pour rappel, un autre astéroïde, retrouvé dans le Golfe du Mexique, était tombé sur la Terre il y a 66 millions d'années. En septembre dernier, des scientifiques avaient révélé que celui-ci avait entraîné la disparition des dinosaures.