«Marée du siècle»: Les cinq commandements du pêcheur à pied

LOISIRS Pour que pêche à pied rime avec respect et sécurité...

N.Bg.

— 

Pêcheurs à pied sur l'archipel de Chausey le 19 mars 2015.
Pêcheurs à pied sur l'archipel de Chausey le 19 mars 2015. — N. BEGASSE / 20 MINUTES

Tremblez bivalves, fuyez tourteaux! Tout au long de ce week-end, le littoral normand-breton va attirer des milliers de chasseurs de coquillages et de crustacés venus profiter de l’amplitude exceptionnelle de la marée, qui va dégager un estran (zone à l’air libre le temps de la marée basse) d’une ampleur que l’on ne voit que tous les dix-huit ans. Parce que la «marée du siècle» séduit autant les pros que les novices, 20 Minutes rappelle cinq règles d’or de la pêche à pied.

1. Tes proies tu connaîtras

Ce n’est pas la saison de la pêche à la crevette, mais à part ça, les victimes potentielles des pêcheurs à pied seront nombreuses ce week-end. Du côté des coquillages et de façon non-exhaustive, les praires, coques et amandes côtoient les palourdes et les couteaux. Chez les crustacés, le tourteau et le homard pour les plus chanceux, sont de la partie. Et on n’oublie pas les poissons, avec la sole par exemple. Ne tardez pas à consommer le produit de votre pêche: les coquillages doivent être mangés dans les 24h. Et si vous trouvez un beau coquillage posé sur le sable, attention: il est sans doute malade.

2. Du bon matériel tu t’équiperas

Râteau, baleine de parapluie, pelle ou salière, à chaque produit de la mer son outil, et la plupart sont réglementés. Ainsi, un râteau à coques a un manche long de 80 cm maximum, et ne doit pas dépasser les 35 cm de large. Pour la récolte, préférez un panier en osier plutôt qu’un sac en plastique. Et souvenez-vous que vous allez passer du temps sous le vent et le soleil: prévoyez chapeau, coupe-vent et bonnes bottes.

3. Tes prises tu mesureras

Avant votre départ à la pêche, munissez-vous d’une réglette indiquant la taille minimale de vos proies: en dessous, il faudra relâcher la bestiole, qui mérite de vivre encore un peu avant d’être pêchée. Cette limitation vise à préserver les ressources maritimes, en ne privant pas les populations de coquillages et crustacés de leurs jeunes. Les réglettes sont trouvables par exemple dans les offices de tourisme du littoral. Sachez aussi que des quotas de pêche, pas très contraignants, existent. Par exemple, ne ramassez pas plus de 100 praires (qui en mangerait autant?).

Mesure d'un tourteau pêché sur l'archipel de Chausey. - N. BEGASSE / 20 MINUTES

4. Les bonnes pratiques tu respecteras

En plus de mesurer sa pêche, certaines règles de bonnes conduites sont à suivre. On citera le fait de se contenter de soulever un rocher sans le retourner, et de le remettre à sa place pour ne pas mettre en péril tout ce qui vit dessous. Avec votre râteau, ne grattez que le sable, pas les algues et plantes aquatiques. Et si un pêcheur trouve un coquillage et le repose, n’allez pas le récupérer sous son nez: c’est sans doute qu’il est trop petit!

5. A ta sécurité tu veilleras

Vérifier la météo et l’heure des marées avant son départ, éviter de rester seul, prévoir un téléphone portable pour prévenir les secours au 196 en cas de danger: des conseils basiques, mais bons à répéter. En voilà un autre, spécifique à la pêche à pied: prenez garde aux pinces des tourteaux, saisissez-les bien par l’arrière!