Les deux pandas stars de Belgique peinent à se reproduire

BELGIQUE La période d'ovulation du panda ne se produit qu'une fois par an et sur une durée de trois jours...

20 Minutes avec agence

— 

Xing Hui, un mâle panda de 4 ans avant son départ pour la Belgique, le 22 février 2014 au centre de recherche et conservation des pandas géants à Dujiangyan, au Sichuan
Xing Hui, un mâle panda de 4 ans avant son départ pour la Belgique, le 22 février 2014 au centre de recherche et conservation des pandas géants à Dujiangyan, au Sichuan — AFP

Partie remise à 2016. La tentative d'accouplement de Hao Hao et Xing Hui n'a en effet pas pu aboutir, cette année. Les deux pandas du parc animalier Pairi Daiza (commune de Brugelette), prêtés par la Chine pour une durée de quinze ans et arrivés en rock stars sur le sol belge en février 2014, avaient été réunis pour la première fois dans le même enclos à la fin du mois dernier, à l'arrivée des chaleurs de la femelle Hao Hao.

La période d'ovulation du panda ne se produisant qu'une fois par an et sur une durée de trois jours, l'équipe du parc avait réuni toutes les conditions pour réussir l'accouplement des deux mammifères. Hao Hao et Xing Hui ont ainsi été mis en contact à deux reprises, «au bon moment» dixit la page Facebook du parc, Hao Hao paraissant «fin prête et manifestant tous les signaux pré-accouplement».

Xing Hui, trop jeune pour être père

Mais problème, Xing Hui, «pourtant sensible à la présence de la femelle, n'a pas montré assez de dominance et de maturité» pour arriver à ses fins. A sa décharge, il faut savoir que celui-ci n'est âgé que de 5 ans, ce qui constitue le tout début de la maturité sexuelle chez les pandas.

L'équipe du parc attend donc déjà avec beaucoup d'impatience le prochain pic d'ovulation de Hao Hao. «Ce que nous avons vu est très encourageant pour l'année prochaine: Hao Hao est prête. L'entente entre le couple est bonne. Ils montrent un vif intérêt l'un pour l'autre, ce qui n'est pas toujours le cas lorsqu'un mâle et une femelle se rencontrent. Nous pensons qu'avec un an de maturité sexuelle en plus, les chances de vivre un accouplement seront nettement plus grandes l'année prochaine», explique le Dr Tim Bouts, toujours sur la page Facebook du parc. En cas de succès, la gestation durera ensuite 134 jours jusqu'à la naissance d'un ou de deux petits pandas.