Deux mille oies tuées par le choléra aviaire aux Etats-Unis

© 2015 AFP

— 

Des oies à Washington, le 5 mars 2015
Des oies à Washington, le 5 mars 2015 — Saul Loeb AFP

Environ deux mille oies des neiges, des oiseaux migrateurs, sont mortes probablement du choléra aviaire dans l'Idaho dans le nord-ouest des Etats-Unis, a indiqué le Bureau de la pêche et des jeux de l'Etat.

Ces oies blanches avec le bout des ailes noir, ont succombé lors d'une étape aux lacs Mud et Market, des espaces de vie sauvage protégés, alors qu'elles revenaient du Mexique et du sud-ouest des Etats-Unis où elles avaient passé l'hiver. Elles étaient en route vers l'Alaska, leur lieu de reproduction, a précisé plus tôt cette semaine un communiqué du Bureau (Idaho Department of Fish and Game).

La cause probable de la mort de ces oiseaux est le choléra aviaire qui peut provoquer des convulsions, ont précisé les autorités qui attendent la confirmation définitive par les analyses de laboratoire.

L'infection est tellement rapide que certains oiseaux sans symptôme préalable peuvent mourir en volant, relèvent les experts.

Dans la région du Lac de Mud, les biologistes ont observé une vingtaine d'aigles à proximité de carcasses d'oies des neiges.

Etant donné l'incertitude quant à la période d'incubation, il est difficile de savoir si ces aigles ont pu être infectés, précisent les autorités.

Les carcasses des oies des neiges ont été ramassées et sont incinérées pour éviter que d'autres oiseaux prédateurs et charognards ne soient contaminés.

Le choléra aviaire ne représente pas de danger pour les humains, ont assuré les autorités sanitaires américaines.

Les experts ignorent à ce stade où ces oies ont été infectées par la bactérie du choléra.

«Des flambées de choléra aviaire se sont produites sporadiquement dans cette région de l'Idaho au cours des dernières décennies», a simplement relevé Steve Schmidt, un des responsables de Département de la pêche et des jeux.