C'est le jour J pour les amateurs de pêche à la truite

POISSONS La pêche en rivière a ouvert ce matin partout en France...

20 Minutes avec AFP

— 

Pour plus de 1,5 million de pêcheurs en France, c'est samedi à l'aube l'ouverture de la pêche à la truite fario et arc-en-ciel, à l'omble, à l'omble chevalier et aux autres salmonidés et cela jusqu'au 20 septembre
Pour plus de 1,5 million de pêcheurs en France, c'est samedi à l'aube l'ouverture de la pêche à la truite fario et arc-en-ciel, à l'omble, à l'omble chevalier et aux autres salmonidés et cela jusqu'au 20 septembre — Sebastien Bozon AFP

A vos cannes, prêts? Pêchez! Pour plus de 1,5 million de pêcheurs en France, c'est samedi à l'aube l'ouverture de la pêche à la truite fario et arc-en-ciel, à l'omble, à l'omble chevalier et aux autres salmonidés et cela jusqu'au 20 septembre.

La pêche au lancer, au toc et à la mouche en cours d'eau de 1re catégorie sera autorisée depuis samedi 7h30, et jusqu'à une demi-heure après la tombée de la nuit.

La pêche en forme

Ce jour tant attendu par les pêcheurs est aussi l'occasion pour la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF) d'afficher sa bonne santé avec une hausse de 3% de ses adhérents en 2014 par rapport à 2013, soit 1.559.207 licenciés. Avec une progression même de 10% pour le programme "Découverte femme" et un engouement croissant des jeunes: 240.912 pêcheurs de moins de 12 ans et 131.093 entre 12 et 18 ans.

Ces chiffres font des pêcheurs la deuxième fédération sportive de France, derrière le football (plus de 2.100.000 licenciés), mais devant la chasse (plus de 1.300.000 chasseurs).

En 2014, selon une étude du cabinet BIPE pour la Fédération nationale de la pêche en France (FNPF), l'impact économique de la pêche de loisir a été de deux milliards d'euros, dont 790 millions d'euros d'impact direct (matériel de pêche, nautisme, aquaculture, pisciculture).

L'impact indirect s'est élevé à 34O millions d'euros (tertiaire et industrie), l'impact induit à 510 millions d'euros (salaires des personnels des activités directes ou indirectes) et l'impact catalytique à 390 millions d'euros (activités économiques entourant la pratique de la pêche: hébergement, restauration, transports).