Il y aura presque dix fois plus de déchets plastiques versés dans les océans en 2025

POLLUTION D’après une étude, 80 millions de tonnes de plastique finiront leur vie dans la mer en 2025, contre 9,1 millions cette année...

C.B.

— 

Illustration océan.
Illustration océan. — Sophie Lautier AFP

Si l’homme ne change pas sa manière de gérer ses déchets, il risque bien de se nourrir de plastique dans dix ans. Une étude américaine publiée dans la revue Sciences et relayée par Le Monde estime que les 192 pays côtiers de la planète déverseront cette année environ 9,1 millions de tonnes de déchets en plastique dans les océans.

Surtout, comme l’écrit Le Monde, «si les systèmes de gestion des déchets n’étaient pas améliorés ou si les quantités de plastique utilisées ne chutaient pas, ce seraient pas loin de 80 millions de tonnes de plastique qui pourraient être dispersées chaque année dans les mers d’ici à 2025».

Les plastiques sont mangés par les poissons

D’après l’étude américaine, la Chine est le pays qui déverse le plus de déchets plastiques dans les océans, suivie de l’Indonésie, des Philippines, du Vietnam et du Sri Lanka. Les Etats-Unis ne pointent qu’à la vingtième place. «Aucun membre de l’Union européenne ne figure parmi les vingt plus gros pollueurs ; mais les 23 pays européens disposant d’un accès à la mer seraient, s’ils étaient considérés ensemble, le 18e plus gros pourvoyeur de détritus en plastique», explique Le Monde.

Si un septième continent composé de déchets plastiques s’est d’ores et déjà formé dans le nord-est du Pacifique, la majorité des déchets plastiques ne reste pourtant pas en surface. Ces déchets sont ingérés par des poissons et des mollusques… Qui sont à leur tour dégustés par les êtres humains.

Interrogé par Le Monde, le chercheur Richard Thompson explique: «On ne retrouve en général qu’un très faible nombre de microplastiques dans ces organismes. Actuellement, ce n’est pas encore une alarme sanitaire, mais c’est clairement une mise en garde pour l’avenir».