Pastille verte et lutte contre le diesel: Manuel Valls ouvre la route vers une France plus verte

ENVIRONNEMENT Le Premier ministre a présenté ce matin la feuille de route issue de la Conférence environnementale…

Audrey Chauvet

— 

Manuel Valls et Ségolène Royal le 4 février 2015.
Manuel Valls et Ségolène Royal le 4 février 2015. — AFP PHOTO / KENZO TRIBOUILLARD

Manuel Valls veut «bâtir le modèle environnemental français qui puisse rayonner en Europe et dans le monde». Mais il faudra rayonner en consommant le moins d’énergie possible: ce mercredi, le Premier ministre a présenté la feuille de route issue de la Conférence environnementale, qui s’est tenue en novembre dernier. Recoupant les objectifs de la loi sur la transition énergétique portée par la ministre de l’Ecologie Ségolène Royal, cette feuille de route prévoit plusieurs mesures en matière de transports et d’énergie destinées à réduire les émissions de gaz à effet de serre en France.

Plein pot sur les transports

Les principales annonces faites ce mercredi concernent les transports: plus de 7 milliards d’euros seront mobilisés pour développer les transports en commun, a annoncé le Premier ministre. Comme Ségolène Royal l’avait déjà annoncé, une prime à la conversion pouvant atteindre 10.000 euros sera attribuée aux propriétaires de véhicules diesel  pour l’achat d’un véhicule électrique neuf ou d’une voiture hybride. Les ménages non imposables bénéficieront eux d'une nouvelle prime de 500 euros pour l'achat d’une voiture roulant à l’essence. «Ces primes s’appliqueront à l’achat d’un véhicule d’occasion, ce qui est une excellente mesure», s’est félicité le député écologiste François-Michel Lambert.

La ministre de l’Ecologie a également confirmé le retour de la «pastille verte» sur les voitures sous la forme d’un certificat de qualité de l’air qui permettra «d’identifier les véhicules dans une dynamique positive», selon Ségolène Royal. Concrètement, ce certificat permettra aux maires, dès cet été, d’autoriser le stationnement gratuit ou la circulation des voitures les moins polluantes lors des journées de circulation alternée en cas de pic de pollution.

Moins vite, moins loin

 «Cette certification est essentielle pour développer un réseau de Zones à circulation restreinte (ZCR) pas seulement dans les grandes villes mais également dans les régions très polluées, comme la vallée de l’Arve près du tunnel du Mont-Blanc, commente Benoît Hartmann, porte-parole de France Nature Environnement. Elle devra être automatisée pour faciliter les contrôles.»  Ces certificats gratuits seront délivrés sur Internet et diffèreront en fonction du niveau de pollution des véhicules.

D’autres mesures concernant les transports ont été évoquées ce mercredi entre le gouvernement et les ONG, élus, représentants d'entreprises et syndicaux membres du Conseil national de la transition énergétique (CNTE): le prochain projet de loi de finances devrait intégrer «un mécanisme incitant les entreprises à promouvoir l’usage du vélo par les salariés» et «une étude d’impact environnemental et socio-économique de la baisse des vitesses routières maximales autorisées» sera publiée en 2015.

Fin des subventions au charbon

Manuel Valls a confirmé ce mercredi que la France allait supprimer ses aides à l’exportation pour les projets de centrales électriques à charbon, grosses émettrices de gaz à effet de serre. «Le calendrier concret de retrait» des assurances-crédit à l’export devrait être annoncé prochainement par Ségolène Royal. Plusieurs ONG environnementales participant à la réunion ont salué la mesure mais ont toutefois immédiatement appelé le gouvernement à appliquer cette mesure dès que possible.