VIDEO. Chine: 9 villes sur 10 au-delà des seuils de pollution

ETUDE Dans certaines villes, l'indice de pollution atmosphérique atteint 93 microgrammes par mètre cube, alors que la norme admise par l'Etat est de 35...

20 Minutes avec agence

— 

Un jour de pollution atmosphérique à Pékin, le 8 octobre 2014
Un jour de pollution atmosphérique à Pékin, le 8 octobre 2014 — AFP

Selon les chiffres dévoilés, ce lundi, par le ministère de la Protection environnemental, près de 90% des grandes villes de Chine ne sont pas parvenues à respecter les normes de qualité de l'air en 2014. «C'est mieux qu'en 2013», s'est pourtant félicité le ministère à la suite de la publication de ces statistiques.

 

 

Selon le Monde, il y a deux ans, seules trois villes de la liste testée, Haikou, dans la province du Hainan; Lhassa, capitale du Tibet, et les îles constituant Zhoushan, respectaient ces normes. Elles ont été rejointes l'an dernier par Shenzhen, Huizhou et Zhuhai (province du Guangdong), Fuzhou, dans le Fujian voisin, et Kunming dans le sud-ouest. Au total, sur les 74 villes passées au crible, seules 8 ont donc réussi à respecter les normes de qualité de l'air.

Calcul de la pollution atmosphérique à Pékin en février 2014 - AFP

Un retour à la norme pas avant 2030?

Sur les dix communes les moins bien «classées», sept sont situées dans la province du Hebei, spécialisée dans l'industrie lourde, qui entoure Pékin, ville souvent confrontée à des épisodes «d'airApocalyspe». Sur place, la mesure moyenne du PM2  (indice de pollution atmosphérique) est de 93 microgrammes par mètre cube, alors que la norme admise par l'Etat est de 35. Malgré l'état d'urgence, le gouvernement chinois estime que la moyenne nationale ne devrait pas descendre en dessous la norme avant 2030.