Indonésie: une femelle orang-outan retourne à la nature mais abandonne un jumeau

© 2015 AFP

— 

Photo transmise le Sumatran Orangutan Conservation le 10 janvier 2015 montrant Gober, une femelle orang-outan et son petit sur le point d'être relâché dans une forêt tropicale à Aceh, en Indonésie
Photo transmise le Sumatran Orangutan Conservation le 10 janvier 2015 montrant Gober, une femelle orang-outan et son petit sur le point d'être relâché dans une forêt tropicale à Aceh, en Indonésie — Sumatran Orangutan Conservation Sumatran Orangutan Conservation

Une femelle orang-outan qui a retrouvé la vue après avoir été opérée de la cataracte a été relâchée dans une forêt tropicale en Indonésie, mais a abandonné l'un de ses deux jumeaux, a indiqué une ONG de protection des singes.

La mère orang-outan avait été secourue en 2008 par la fondation après s’être approchée d'habitations pour trouver de la nourriture, risquant d'être abattue par les villageois. En captivité, elle avait rencontré Leuser, un mâle lui aussi aveugle après avoir été criblé de 62 de balles, et donné naissance en 2011 à des jumeaux, un fait rare.

Gober et ses deux petits -- la femelle Ginting et le mâle Ganteng, qui aura bientôt quatre ans -- ont été relâchés le 5 janvier dans la réserve naturelle d'animaux de Jantho, sur l'île de Sumatra, où une cinquantaine d'orangs-outans ont déjà été réintroduits dans le cadre du projet de la fondation.

«Malheureusement, le projet de réintroduire Gober et ses jumeaux ensemble ne s'est pas passé comme espéré», a indiqué PanEco dans un communiqué.

«Sur les arbres, Gober a eu du mal à faire attention à ses deux petits. Cela n'a pas duré longtemps avant qu'elle ne cède, et le pauvre petit Ganteng a été abandonné. Ensuite, Gober et Ginting se sont très bien entendues, elles ont grimpé au sommet des arbres, trouvé de la nourriture et construit un grand nid pour la nuit. La petite Ganteng a passé sa première nuit dans la forêt fraîche et humide, seule et apeurée», a observé PanEco.

Le jumeau Ganteng a depuis été repris en charge par des acteurs du projet de réintroduction des orangs-outans, choqués par la réaction de la femelle.

«Personne n'aurait cru qu'elle abandonnerait l'un de ses jumeaux, du moins pas aussi vite après sa réintroduction. Nous sommes tous un peu stupéfaits par la vitesse à laquelle cela s'est produit», a déclaré le directeur de PanEco, Ian Singleton.

«En dépit de la déception évidente, nous pouvons toujours considérer que la réintroduction de Gober et Ginting est un grand succès, et nous devons faire en sorte que Ganteng finisse par les rejoindre», a-t-il ajouté.