Afrique du Sud: deux braconniers de rhinos tués par des rangers

© 2015 AFP

— 

Un garde-chasse du parc naturel sud-africain Kruger, le 12 septembre 2014
Un garde-chasse du parc naturel sud-africain Kruger, le 12 septembre 2014 — Marco Longari AFP

Deux braconniers de rhinocéros ont été tués lundi par les gardes-chasse du célèbre parc naturel sud-africain Kruger, où plus d'un millier de ces animaux ont été massacrés en 2014, ont annoncé les autorités du parc.

«Il y a eu des échanges de tirs et deux des trois suspects de braconnage de rhinocéros ont été tués», a déclaré à l'AFP le porte-parole des parcs naturels d'Afrique du Sud, William Mabasa.

Le troisième suspect a réussi à s'échapper au cours de cette fusillade qui a eu lieu vers 5 heures du matin dans le parc Kruger, la plus grande réserve naturelle d'Afrique du Sud, située dans le nord-est du pays.

Selon les chiffres officiels, plus de 1.020 rhinocéros ont été tués entre janvier et novembre 2014 dans les parcs d'Afrique du Sud, dont 700 dans le parc Kruger.

Les records sont tristement battus tous les ans depuis que les braconniers s'intéressent à ces pacifiques pachydermes qui ont le malheur d'avoir des cornes en kératine, auxquelles les clients asiatiques prêtent des vertus médicinales miraculeuses. Les autorités ont dénombré 13 cas en 2007, 33 en 2008, 122 en 2009, 333 en 2010, 448 en 2011, 668 en 2012, 1.004 en 2013...

Or, l'Afrique du Sud abrite les trois quarts de la population mondiale de rhinocéros, environ 20.000 individus.

Pretoria, qui fait des efforts de répression, envisage maintenant de plaider pour que le commerce des cornes redevienne légal, afin de décourager les trafiquants. Les propriétaires de réserves privées préfèreraient d'ailleurs couper et commercialiser eux-mêmes les cornes --qui repoussent, tout comme les ongles--, plutôt que de perdre des bêtes.