Center Parcs de Roybon: Une marche aux flambeaux réunit 400 opposants

ENVIRONNEMENT Une marche aux flambeaux a réuni environ quatre cents personnes samedi soir à Roybon (Isère) contre un projet de village vacances Center Parcs...

20 Minutes avec AFP

— 

"Non à Center Parcs" indique un panneau dans la forêt de Chambaran (Isère), le 30 novembre 2014
"Non à Center Parcs" indique un panneau dans la forêt de Chambaran (Isère), le 30 novembre 2014 — Philippe Desmazes AFP

Une marche aux flambeaux a réuni environ quatre cents personnes samedi soir à Roybon (Isère) contre un projet de village vacances Center Parcs. Une première manifestation avait eu lieu auparavant dans les rues de Grenoble.

Pas d'affrontements

Une cinquantaine de personnes portaient des flambeaux, en tête de la marche des manifestants brandissaient une banderole avec le slogan «Où la Zad [zone à défendre] passe, les chantiers trépassent».

Le cortège s'est dirigé vers le chantier avant de redescendre en direction du lac de Roybon vers 21 heures. Une poignée de casseurs ont vandalisé des cabanes de chantier et endommagé des véhicules mais il n'y a pas eu d'affrontement avec les vigiles, selon un témoin.

La députée européenne (EELV) Michèle Rivasi avait annoncé sa participation à la manifestation pour réclamer «l’abandon pur et simple de ce projet qui est une véritable aberration écologique».

«Le préfet de l’Isère a donné son autorisation pour lancer les travaux malgré l’avis négatif du commissaire enquêteur mettant en avant la violation de la loi sur l’eau et les insuffisantes mesures compensatoires concernant les zones humides atteintes», a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Une autre manifestation ce dimanche

Ce dimanche à 10heures, une «marche pacifique» initiée par l'association «Vivre en Chambaran» doit réunir les partisans du projet du groupe Pierre & Vacances.

>> A lire par ici Barrage de Sivens: ZAD, GPII, Camille... Les mots du conflit

Le Center Parcs de Roybon doit accueillir un millier de cottages, des commerces et des restaurants autour de l'«Aquamundo», une bulle transparente maintenue à 29°c, avec piscine, jacuzzi, etc. Le projet prévoit 697 créations d'emplois [468 emplois «équivalent temps plein»] et d'importantes retombées fiscales pour les collectivités locales.