Italie: Ils inventent une technique pour mettre fin au goût du vin bouchonné

ALCOOL Une société trentinoise réalise des bouchons dont le liège est décontaminé…

R.S.

— 

Illustrations de bouchons de bouteilles de vin.
Illustrations de bouchons de bouteilles de vin. — 20 MINUTES/SIPA

En ouvrant une bonne bouteille, le risque est toujours présent. On trempe ses lèvres et là, catastrophe. Le vin est bouchonné. Impossible d’en boire une goutte. Pour mettre fin à ce genre de drame, la société italienne Brentapack associée au département de physique de l'Université de Trente vient de breveter un système de décontamination du liège dans le cadre d'un projet de recherche sur le vin bouchonné.

L’étude porte sur le processus de contamination du liège par le Tca, le trichloroanisole, composé responsable de ce goût désagréable. «Cette solution permet aux entreprises d'être plus compétitives, en mettant fin à un problème qui entraîne un préjudice économique considérable», explique le propriétaire de l'entreprise Gianni Tagliapietra, cité par la Repubblica. La première phase de ce projet aurait donc permis d'obtenir une diminution très importante du Tca. Mais à terme, l’objectif est l'élimination totale du produit dans le bouchon.

Une première usine de production est en cours de réalisation. Par ailleurs, la société a également breveté une ligne de bouchons sans colle, mélange de matières thermoplastiques et microcomposées de grains de lièges stérilisés. Des innovations destinées à limiter une contamination du vin, responsable chaque année 2 à 5% de pertes chez les viticulteurs italiens.