Le grand hamster sort de son trou

Floréal Hernandez

— 

La population du rongeur oscille entre 500 et 1 000 animaux. (Illustration)
La population du rongeur oscille entre 500 et 1 000 animaux. (Illustration) — G. Varela / 20 Minutes

La région Alsace veut grignoter du terrain pour le grand hamster. Aujourd'hui, la population de ce rongeur de 300 g et d'une vingtaine de centimètres oscille entre 500 et 1 000 animaux dans les environs de Strasbourg à cause notamment de l'agriculture intensive et de l'urbanisation. Or, l'effectif minimum viable est de 1 500 grands hamsters. L'inertie de la France pour protéger l'espèce a été épinglée par la Cour de justice européenne en 2011. Pour éviter les sanctions – une pénalité financière de 100 à 200 millions d'euros par an) – et sauver l'espèce, la région Alsace lance le programme Life* Alister jusqu'en juin 2018.

« Indicateur de vie sauvage »

L'intérêt du grand hamster réside notamment dans son statut « d'indicateur de la vie sauvage en Alsace », selon Philippe Richert, président de la région. « C'est un animal parapluie, image Bruno Ulrich, vice-président du Groupe d'étude et de protection des mammifères d'Alsace. Sa protection permet à d'autres espèces de mieux survivre. »

La mise en place du programme Life Alister se base sur quatre axes dont « améliorer l'habitat du grand hamster en adaptant les cultures ». Malgré des réticences, la Chambre d'agriculture d'Alsace soutient le programme. Agriculteur à Altdorf, Jean-Yves Foesser va essayer plusieurs cultures pour favoriser le retour des grands hamsters dans ses champs. « On a planté du blé et on l'a sous-ensemencé avec du trèfle pour qu'il y ait du couvert qui restera également l'hiver. » Ce surplus de travail pour l'exploitant doit à terme améliorer la qualité du sol et permettre au grand hamster d'être à l'abri des prédateurs pour mieux refaire surface en Alsace.