Climat et profit sont compatibles

ETHIQUE Douze entreprises mondiales affirment avoir réduit leurs émissions de CO2

S.C.

— 

Dépourvue de pétrole, de charbon ou de gaz, refusant le nucléaire, l'Autriche a misé sur les énergies renouvelables, et s'est fait une spécialité dans le solaire où les entreprises du secteur enregistrent des taux de croissance record.
Dépourvue de pétrole, de charbon ou de gaz, refusant le nucléaire, l'Autriche a misé sur les énergies renouvelables, et s'est fait une spécialité dans le solaire où les entreprises du secteur enregistrent des taux de croissance record. — Jeff Pachoud AFP/Archives
IBM, Nike, Sony, Lafarge… Synonymes de profits, ces entreprises pensent aussi au climat. Douze entreprises mondiales*, partenaires du programme pour le climat créé par le WWF (Fonds mondial pour la nature), affirment avoir réduit leurs émissions de CO2 et appellent d’autres groupes à suivre leur exemple.

Leurs représentants des 12 membres de «Climate savers» sont réunis les 1er et 2 février à Paris pour partager leur expérience. Ils font valoir que d'ici 2010, leurs entreprises auront réussi à réduire leurs émissions totales de dioxyde de carbone d'au moins 10 millions de tonnes par an par rapport à 1990. Soit une réduction moyenne de 833,3 tonnes par entreprise. Un geste pour l'environnement qui permet en outre de redorer l'image de l'entreprise.
Mais pour arriver à économiser 1,1 milliard de tonnes, il faudrait que 1.320 autres groupes en fassent autant que les 12. On est encore loin du compte.
 
* Johnson & Johnson, IBM, Nike, Polaroid, Collins, Xanterra (Etats-Unis), Sagawa, Sony (Japon), Lafarge (France), Catalyst (Canada), Tetra Pack (Suède) et Novo Nordisk (Danemark)