Vous vivez en ville et vous faites pousser vos légumes ? Racontez-nous pourquoi

TEMOIGNAGES En ville, la tendance est au retour à la terre…

Audrey Chauvet
— 
Sur le toit d’un centre commercial ou sur le terrain d’un ancien aéroport, les jardins potagers se développent à Berlin où l’on vient bécher, biner, faire pousser tomates et pommes de terre, tout en partageant une bière ou des chipolatas.
Sur le toit d’un centre commercial ou sur le terrain d’un ancien aéroport, les jardins potagers se développent à Berlin où l’on vient bécher, biner, faire pousser tomates et pommes de terre, tout en partageant une bière ou des chipolatas. — Odd Andersen AFP

Jardins partagés en ville, balcons transformés en potagers ou pots de basilic sur le rebord de la fenêtre, les légumes envahissent la ville. De nombreux citadins préfèrent les aromatiques aux géraniums et peuvent même trouver une source d’alimentation alternative dans ces cultures.

» Vous participez à un jardin partagé dont vous mangez les légumes: pourquoi avoir fait ce choix? Pour apprendre aux enfants comment pousse une carotte ou pour manger plus sainement?

» Votre balcon ou votre rebord de fenêtre est un mini-potager: quel plaisir cela vous apporte? Faites-vous des économies en cultivant vous-mêmes quelques légumes?

Dites-le nous dans les commentaires ou écrivez-nous à contribution@20minutes.fr.