Véhicules diesel: La Fondation Hulot veut l'instauration d'une «prime à la conversion»

avec AFP

— 

Illustration diesel à la pompe.
Illustration diesel à la pompe. — A. GELEBART / 20 MINUTES

La Fondation Nicolas Hulot a réclamé lundi un engagement du gouvernement sur des «mesures phares» pour lutter contre la pollution de l'air, dont la mise en place d'«une prime à la conversion» pour favoriser le remplacement des vieux véhicules diesel. «L'année 2013 a été marquée par un véritable jeu de dupes autour des enjeux en particulier du diesel», souligne la Fondation Nicolas Hulot pour la nature et l'homme (FNH) dans un communiqué.

Elle réclame notamment une prime à la conversion, «proportionnée aux revenus», et d'en moyenne 1.000 euros, pour «aider les ménages qui roulent avec de vieux diesels à acquérir des véhicules neufs ou d'occasion plus performants et moins polluants». 

Au moins «un milliard par an»

Pour financer cette prime «à hauteur d'au moins un milliard par an», la FNH propose de «réformer certaines niches fiscales existantes comme sur la fiscalité du diesel (coût 7 milliards par an), le bonus-malus ou le régime des frais kilométriques». 

La Fondation demande en outre au gouvernement de s'engager sur «l'application du principe pollueur payeur». «Rendre l'air plus respirable pour tous ça passe aussi par l'amorce d'un rattrapage de la fiscalité du diesel de +2 centimes par an», estime-t-elle. «En 2015, pour un ménage, c'est environ 3 euros par mois, soit quelques dizaines d'euros par an pour mettre fin progressivement à cette subvention à la pollution», relève la Fondation.