Les cygnes risquent la peine de mort à New York

INSOLITE Les animaux sont accusés de nuire aux espèces locales...

A.Ch.

— 

Un cygne tuberculé.
Un cygne tuberculé. — AUSLOOS/SIPA

Wanted: cygnes tuberculés, mort ou vif. Les autorités environnementales de l’Etat de New York ont déclaré la guerre aux cygnes, rapporte le correspondant du Monde à New York. Considéré comme une espèce invasive, le cygne tuberculé fait l’objet d’un plan d’extermination qui devrait éradiquer 2.200 d’entre eux sur la presqu’île de Long Island, la vallée de l’Hudson et les rives du lac Ontario.

Introduit à la fin du 19e siècle dans la région pour sa beauté, le cygne tuberculé originaire d’Europe serait aujourd’hui une nuisance pour les espèces locales: il est accusé de détruire la végétation, d’être agressif envers les promeneurs et même de mettre en danger le transport aérien. Le plan de lutte contre l’espèce est sans merci: le dernier cygne tuberculé devrait avoir disparu de l’Etat de New York d’ici à 2025. Les animaux seront capturés ou gazés et leurs œufs seront huilés pour qu’ils ne puissent pas éclore. Les personnes ayant des cygnes sur leur propriété seront toutefois autorisés à les conserver à condition de leur couper les ailes et de les empêcher de se reproduire.

Des associations tentent de s’opposer à ce plan, arguant que les cygnes ne représentent que 0,5% des spécimens de gibier d’eau de la région et rappelant que les vrais problèmes écologiques ne sont pas dus aux animaux mais aux hommes.