Veolia, Areva et Auchan, les «Pinocchio» de l'année dénoncés par Les Amis de la Terre

PLANETE L'ONG écologiste remet chaque année un prix aux entreprises ayant le pire impact environnemental...

avec AFP

— 

Remise des prix Pinocchio 2009, par l'association Les Amis de la Terre.
Remise des prix Pinocchio 2009, par l'association Les Amis de la Terre. — Les Amis de la Terre

De l’eau, de l’électricité nucléaire, des supermarchés: les lauréats du prix Pinocchio 2013 sont des entreprises présentes dans le quotidien des Français. Veolia, Areva et Auchan figurent au palmarès de ces prix décernés depuis 2008 par les Amis de la Terre pour épingler les pratiques de certaines entreprises pour leur impact environnemental ou social. Plus de 41.000 internautes, contre 17.000 en 2012, ont voté cette année pour cette sixième édition, ont annoncé mardi les Amis de la Terre, Peuples Solidaires, ActionAid France et le CRID (Centre de recherche et d'information pour le développement).

Areva épinglé pour un musée sur l’uranium

Dans la catégorie «Plus vert que vert», épinglant la «campagne de communication la plus abusive et trompeuse», les internautes ont désigné le groupe nucléaire Areva, déjà «récompensé» en 2012. En cause: l'ouverture d'un musée sur le site d'une ancienne mine d'uranium à Bessines (Haute-Vienne), «sans aucun complexe par rapport aux graves impacts sociaux et environnementaux que continuent d'avoir ses mines d'extraction d'uranium dans le monde entier», selon les Amis de la Terre.

Areva estime pour sa part répondre à son «engagement de transparence». «Avec Urêka (le nom du musée), Areva tient un discours pédagogique sur l'activité minière de l'uranium.(...) Les portes du musée restent grandes ouvertes aux Amis de la terre s'ils veulent s'informer en toute objectivité», ajoute un porte-parole.

Veolia distingué pour sa gestion de l’eau en Inde

Le groupe Veolia est distingué dans la catégorie «Une pour tous, tout pour moi», visant la «politique la plus agressive en termes d'appropriation, de surexploitation ou de destruction des ressources naturelle ». Ce prix vise son «implication dans des projets de privatisation de l'eau en Inde, en particulier à Nagpur».

Veolia a réfuté les allégations portées contre elle comme la hausse du prix de l'eau, des exactions de la part de ses agents ou des contrats opaques. L'industriel met en avant «une première en Inde» dans l'Etat du Karnataka avec de l'eau fournie 24h/24 à tous les habitants, même ceux des bidonvilles. Veolia souligne être en Inde depuis 1999 et recueillir aujourd'hui «les fruits de sa persévérance» dans ce pays, comme à Delhi.

Auchan désigné pour son refus d’indemnisation au Bangladesh

Enfin, pour la catégorie «Mains sales, poches pleines», concernant les pratiques de lobbying ou financières des entreprises, les internautes ont désigné Auchan. Selon les Amis de la Terre, «le numéro 2 de la grande distribution en France refuse de reconnaître sa responsabilité et de participer à l'indemnisation des victimes de l'effondrement des usines textiles du Rana Plaza au Bangladesh, alors que des étiquettes de ses vêtements ont été retrouvées dans les décombres de cet accident qui a fait 1.133 morts».

«Auchan a admis qu'une partie de sa production y avait été sous-traitée de manière informelle et s'en dit victime. Or les entreprises donneuses d'ordre, comme Auchan, imposent à leurs fournisseurs des conditions intenables qui favorisent le phénomène de sous-traitance informelle», assure l'ONG. Le géant de la distribution explique avoir mis fin au contrat avec le fournisseur concerné et assure avoir passé commande «dans des délais parfaitement compatibles avec sa capacité de production».