Roumanie: manifestation contre l'extraction de gaz de schiste

© 2013 AFP

— 

Un millier de personnes ont protesté samedi à Pungesti (nord-est de la Roumanie) contre l'extraction des gaz de schiste, appelant la compagnie américaine Chevron à "partir", a constaté un correspondant de l'AFP.
Un millier de personnes ont protesté samedi à Pungesti (nord-est de la Roumanie) contre l'extraction des gaz de schiste, appelant la compagnie américaine Chevron à "partir", a constaté un correspondant de l'AFP. — Andrei Pungovschi AFP

Un millier de personnes ont protesté samedi à Pungesti (nord-est de la Roumanie) contre l'extraction des gaz de schiste, appelant la compagnie américaine Chevron à «partir», a constaté un correspondant de l'AFP.

«Chevron go home!» ou encore «Je refuse, je résiste, non aux gaz de schiste», ont scandé les manifestants, dont des villageois habillés en costume populaire et des militants écologistes venus de plusieurs départements de Roumanie.

Chevron, qui devait commencer les travaux d'exploration sur un site près de Pungesti, a annoncé jeudi la suspension de ses activités sous la pression des manifestations débutées lundi.

«Nous avons gagné une bataille mais ce n'est pas la victoire finale. Je veux que mes sept arrière-petits-fils grandissent dans un environnement sain», a déclaré à l'AFP Emil Dobârteanu, 88 ans.

Le réalisateur Lech Kowalski, auteur du film «Drill Baby Drill» (La malédiction du gaz de schiste) racontant l'histoire d'un village polonais en révolte contre Chevron, était également présent à la manifestation.

Les protestataires ont demandé la démission du Premier ministre, Victor Ponta, accusé de soutenir l'extraction des gaz de schiste après s'être déclaré un opposant ferme alors qu'il était en campagne.

Plusieurs centaines de personnes ont également protesté à Barlad (est), formant une chaîne humaine autour de la mairie.

La méthode d'extraction des gaz de schiste, la fracturation hydraulique ou «fracking», utilisée aux Etats-Unis mais interdite en France, consiste à injecter à très haute pression de l'eau mêlée à du sable et des produits chimiques pour libérer le gaz de la roche.

Les défenseurs de l'environnement mettent en garde contre des risques de séismes et de pollution des nappes phréatiques.

Les habitants de Pungesti se relayent depuis lundi pour empêcher les engins de chantier de Chevron d'accéder au site où la compagnie compte creuser le premier puits d'exploration.

Chevron a obtenu en juillet des permis d'exploration du gaz de schiste dans trois villages de cette région pauvre du nord-est de la Roumanie avec, à terme, l'ambition de l'extraire.