Fukushima: 23 tonnes d'eau de pluie débordent d'une zone de réservoirs

PLANETE Tepco a en outre indiqué soupçonner un deuxième débordement, non quantifié, dans une autre zone de réservoir...

avec AFP

— 

Le 20 août 2013, la centrale nucléaire de Fukushima.
Le 20 août 2013, la centrale nucléaire de Fukushima. — AP/SIPA

La compagnie gérante de la centrale accidentée de Fukushima a annoncé mercredi que 23 tonnes d'eau de pluie un peu contaminée avaient débordé d'une zone de réservoirs de stockage de liquide radioactif, et signalé la découverte par ailleurs de gouttes sur la partie supérieure d'une citerne.

Un typhon a frôlé mercredi le Japon et provoqué de fortes pluies dans l'est mercredi, averses auxquelles n'a pas échappé le complexe atomique ravagé par le tsunami du 11 mars 2011.

Cette eau de pluie s'est accumulée dans les zones où sont installés des réservoirs, lesquelles sont couverts d'une dalle de béton et entourées d'un muret d'une trentaine de centimètres.

La quantité d'eau était telle qu'elle a franchi cette petite barrière et a pénétré dans le sol alentour, selon Tokyo Electric Power (Tepco).

4 tonne répandues au sol mardi

Des mesures effectuées sur l'eau restante ont montré un niveau de rayonnements bêta relativement faible de 15 becquerels par litre. Le total de césium radioactif y atteint pour sa part 33 becquerels par litre, soit trois fois plus que la limite fixée pour l'eau potable.

Tepco a en outre indiqué soupçonner un deuxième débordement, non quantifié, dans une autre zone de réservoir. Le niveau de radioactivité mesuré à cet endroit est un peu inférieur, selon la compagnie.

Par ailleurs, lors d'opérations de récupération d'eau de pluie, des gouttes ont été remarquées par un ouvrier sur la partie supérieure d'un réservoir de stockage d'une autre zone. Des examens sont en cours a indiqué Tepco dans un courriel.

Mardi déjà, 4 tonnes d'eau de pluie radioactive s'étaient accidentellement répandues au sol alors que des travailleurs la pompaient pour la transvaser dans un réservoir de 12 tonnes vide. L'eau qui a fui s'est répandue au sol dans lequel elle a en partie pénétré.

Deux ans de complications

La centrale accidentée Fukushima Daiichi regorge d'eau radioactive en partie stockée dans un millier de réservoirs ou accumulée dans les sous-sols du site.

Tepco se débat depuis plus de deux ans avec ce liquide dont la quantité augmente de jour en jour, une partie s'écoulant dans l'océan Pacifique voisin.

Récemment, des pluies torrentielles se sont abattues sur la région, ce qui a en plus provoqué une accumulation d'eau de pluie sur le site, que le groupe s'escrime à pomper pour éviter qu'elle ne soit trop contaminée et ne pollue davantage encore le sol et les nappes phréatiques.