EELV: Paris doit avoir sa «promenade verte ininterrompue» en bord de Seine

© 2013 AFP

— 

Le candidat EELV à la mairie de Paris, Christophe Najdovski, propose la création d'"une promenade verte ininterrompue le long de la Seine" reliant le bois de Boulogne à l'ouest à celui de Vincennes à l'est, dans un entretien au Journal du dimanche.
Le candidat EELV à la mairie de Paris, Christophe Najdovski, propose la création d'"une promenade verte ininterrompue le long de la Seine" reliant le bois de Boulogne à l'ouest à celui de Vincennes à l'est, dans un entretien au Journal du dimanche. — Patrick Kovarik AFP

Le candidat EELV à la mairie de Paris, Christophe Najdovski, propose la création d'«une promenade verte ininterrompue le long de la Seine» reliant le bois de Boulogne à l'ouest à celui de Vincennes à l'est, dans un entretien au Journal du dimanche.

Pour faire de ces deux grands espaces verts «les deux Central Park de la métropole», «il faut y réduire très fortement la circulation automobile - avec à plus long terme l'objectif de la supprimer totalement -, grâce à des navettes électriques», souligne le candidat d'Europe Ecologie-les Verts.

Et par ailleurs les deux bois doivent être reliés l'un à l'autre par «une promenade verte ininterrompue le long de la Seine - avec la reconquête intégrale des quais bas de la rive droite à l'horizon 2020 (...)», ajoute-t-il. Cette promenade traversant la capitale serait aussi «connectée aux canaux, aux grands parcs et à la petite ceinture».

Végétalisation des toits d'immeubles («le potentiel est de 80 ha»), plantation de vergers, jardins partagés le long de la petite ceinture etc...: l'actuel adjoint au maire en charge de la Petite enfance égrène ses propositions pour «remettre de la nature dans la ville». «Mon objectif est clair: d'ici à 2020, pas un seul Parisien ne doit habiter à moins de cinq minutes d'un espace vert», affirme-t-il.

Dans cette interview, il renvoie aussi dos à dos ses rivales Anne Hidalgo (PS) et Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP) sur le plan de l'écologie. «Moi je ne fais pas du marketing, je ne suis pas un écologiste Canada Dry», dit-il, s'en prenant notamment au projet de la tour Triangle ou à l'extension du stade Roland-Garros défendus par Mme Hidalgo.

Mais globalement le projet EELV à Paris «est compatible» avec celui de la candidate socialiste. «L'objectif reste évidemment de nous rassembler au second tour pour battre la droite... surtout quand elle est menée par la porte-parole de Nicolas Sarkozy», déclare Christophe Najdovski, qui compte à l'arrivée décrocher «évidemment beaucoup plus» que neuf élus EELV au Conseil de Paris comme actuellement.