Deux loups à abattre dans les Alpes-Maritimes

D.Bd

— 

Le loup, réintroduit en France en 1992
Le loup, réintroduit en France en 1992 — R.Blackbourn

C'était une demande récurrente des éleveurs: la préfecture des Alpes-Maritimes a autorisé ce lundi le prélèvement de deux loups sur les communes de Roquebillière et Belvédère. Le département est particulièrement touché par les attaques de troupeaux, qui ont occasionné près de 2.500 décès en 2012 et 1.300 depuis le début de l'année, rapporte Nice Matin. Sur les deux communes de Roquebillière et Belvédère, 60 attaques ont été recensées, et 200 animaux tués selon les services de la préfecture.

Deux loups pourront donc être tués. L'arrêté préfectural ne précise pas l'âge ni le sexe des animaux, et étend l’autorisation sur un mois, à partir du lundi 5 août. Les tirs peuvent être effectués de jour comme de nuit, par les agents du service départemental de l'ONCFS, les lieutenants de louveterie des Alpes-Maritimes nommés par arrêté préfectoral et les chasseurs habilités par le préfet à participer aux opérations de prélèvement de loups.