Lyon aura son ilot écolo de trois bâtiments «intelligents»

Caroline Girardon

— 

Le projet Hikari comprend trois bâtiments à énergie positive qui seront construits au sud de la presqu'île de Lyon.
Le projet Hikari comprend trois bâtiments à énergie positive qui seront construits au sud de la presqu'île de Lyon. — KKAA

En Japonais, son nom signifie «lumière». La première pierre du projet Hikari vient d’être posée, marquant un tournant dans l’architecture lyonnaise. Cet îlot immobilier de 12 000 m² situé au cœur de la Confluence, nouveau quartier au sud de la presqu’île, sera le premier comprenant trois bâtiments «intelligents». Des immeubles à énergie positive mixant commerces, logements et bureaux qui seront conçus selon des technologies nippones.

Lumière apprivoisée

«Ces bâtiments apprivoisent la lumière du soleil comme source d’énergie naturelle et renouvelable, explique Denis Mazoyer, directeur-général délégué de Bouygues Immobilier. Les deux pôles clés qui consomment le plus d’énergie dans les bureaux sont la climatisation et la lumière. L’architecte utilisera une façon bien particulière pour ouvrir et fracturer les façades afin de faire entrer le plus de lumière possible.» Mais pas seulement. Des panneaux photovoltaïques seront installés sur les toitures et les façades. Un système de géothermie permettra d’aller puiser de l’eau dans la Saône, de la refroidir et de s’en servir pour climatiser les bureaux.

Livraison en 2015

Autre moyen utilisé: une chaudière à huile de colza qui devrait couvrir 80% des consommations électriques et 90% des besoins en chauffage du site. «Ces bâtiments produiront davantage d’électricité qu’ils n’en consommeront», précise Hidéo Hato, le président du groupe Nedo. «L’ensemble ne devrait consommer que 97 kWh/an/m² et par an, contre 475 kWh habituellement dans le parc immobilier français. C’est pratiquement dix fois moins», observe Eric Mazoyer. La livraison de cet îlot, le premier à énergie positive en Europe, est prévue pour 2015.