Pour les Français, transition énergétique et nucléaire ne sont pas incompatibles

SONDAGE 52% des Français estiment que l'atome peut faire partie de l'avenir énergétique de la France...

Audrey Chauvet

— 

Une éolienne sur le site nucléaire de Tricastin.
Une éolienne sur le site nucléaire de Tricastin. — SIPA

Des éoliennes, des panneaux solaires, des barrages mais aussi des centrales nucléaires: selon une étude Harris Interactive pour The European climate foundation, 52% des Français estiment que le nucléaire est compatible avec les «enjeux de la transition énergétique».

Interrogés plus largement sur l’avenir énergétique de la France, les sondés ont en revanche jugé, à 69%, que les gaz de schiste ne cadraient pas avec le souci de préservation de l’environnement et d’allégement de la facture énergétique des ménages.

Les gaz de schiste enterrés

Alors que le premier enjeu de la transition énergétique est la protection de l’environnement pour 46% des Français, devant l’indépendance et l’efficacité énergétique, les Français semblent donc considérer que nucléaire et environnement peuvent faire bon ménage. «Sur cette source d’énergie, les avis sont assez divisés, les hommes, les personnes âgées et les sympathisants de droite soutenant majoritairement la compatibilité du nucléaire avec la transition, quand les femmes et les sympathisants de gauche réfutent cette adéquation, commente la fondation. Seuls 10% des sympathisants écologistes estiment ainsi que le nucléaire est cohérent avec leur vision de la transition énergétique».

En revanche,  sept Français sur dix s’accordent à dire qu’il faut d’abord développer les énergies renouvelables pour permettre à la France de prendre un véritable virage énergétique. Les énergies fossiles, elles, semblent bel et bien enterrées: pétrole, charbon et gaz ne font partie de l’avenir énergétique que pour 34% des Français, et les gaz de schiste pour 30% des sondés.