Energ'îles: La Corse en quête d'autonomie énergétique

PLANETE Le premier salon consacré à la problématique énergétique des territoires insulaires s'ouvre jeudi à Ajaccio...

Corentin Chauvel

— 

Un parc d'éoliennes au Cap Corse, en 2006.
Un parc d'éoliennes au Cap Corse, en 2006. — F.DURAND / SIPA

La Corse, territoire autonome en 2050? Au moins en ce qui concerne l’énergie. Cet objectif sera rappelé et développé cette semaine à l’occasion de l’ouverture du premier salon «Energ’îles». Avec la Corse, les îles françaises de la Réunion, de la Guadeloupe et de la Martinique seront amenées à réfléchir à leur futur énergétique et à se dessiner un avenir propre.

Pour atteindre l’autonomie énergétique d’ici un peu moins de quarante ans, la Corse dispose d’un Schéma régional climat air énergie (SRCAE), établi de mars à décembre 2012, qui encadre les actions à venir du plan Climat Energie Corse (PCEC) lancé cette année. Il conviendra pour la collectivité territoriale d’une part de maîtriser l’énergie existante (rénovation des bâtiments, développement des transports doux, etc.) et d’autre part de développer les énergies renouvelables actuelles (hydroélectricité, solaire, aérothermie, etc.) et neuves (énergies marines, éolien offshore, gaz de synthèse, etc.).

Ces dernières sont indispensables. A l’heure actuelle, comme toute île, la Corse paie plus cher son électricité –qui est aussi plus fragile- car elle doit importer une majeure partie de ses ressources fossiles par voie maritime, ses systèmes électriques étant «de petite taille et non interconnectés au réseau», explique Maria Guidicelli, conseillère exécutive en charge de l’énergie et présidente de l’Agence d’aménagement durable, de planification et d’urbanisme de la Corse.

Première étape en 2020

Une première étape doit être franchie en 2020 –l’horizon fixé pour toutes les mesures du Grenelle de l’environnement- avec trois objectifs: une réduction de 16% des consommations d’énergie et de 31% des émissions de CO2 par rapport à 2008, tandis que 20% de la consommation finale d’énergie devra l’être par des énergies renouvelables (11% en 2008). 

Lors du salon «Energ’îles», la Corse et les autres îles françaises invitées d’honneur pourront compter sur la présence de représentants des îles d’El Hierro (Espagne) et Ikaria (Grèce), avant-gardistes en matière d’autonomie énergétique, pour partager leur savoir-faire.

Salon «Energ’îles»

Il se tiendra de jeudi à samedi au Palais des congrès d’Ajaccio, soutenu par le ministère de l’Ecologie. Au programme: tables rondes, ateliers, et autres animations grand public autour de l’énergie des territoires insulaires.