Des perturbateurs endocriniens dans les cosmétiques

SANTE L'UFC-Que choisir dénonce la présence de substances chimiques toxiques dans les produits de beauté...

Audrey Chauvet
— 
Un rayon cosmétiques dans un supermarché.
Un rayon cosmétiques dans un supermarché. — SIPA

Votre crème de jour ne vous veut pas que du bien. Selon l’association de consommateurs UFC-Que choisir, de nombreux cosmétiques contiennent des substances chimiques reconnues comme perturbateurs endocriniens «sous la forme de conservateurs, d'antibactériens, de filtres solaires et d'émollients ajoutés dans les produits de beauté et d'hygiène corporelle».

Douche au propylparaben

Les résultats de tests menés avec trois autres associations européennes sur 66 produits, publiés ce lundi, ont révélé notamment que le dentifrice Colgate Total contenait «une teneur en triclosan susceptible d'effet sur la thyroïde» et que le gel douche Nivea Water était composé de «propylparaben à une dose supérieure à la recommandation du Comité Scientifique pour la Sécurité des Consommateurs (CSSC).»

«Alors que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) considèrent les perturbateurs endocriniens comme une menace mondiale pour la santé, du fait par exemple de leur impact sur la fertilité ou les troubles neurocomportementaux, les résultats de ce test exclusif douchent tout espoir d'innocuité», déplore l’association, qui met en garde les consommateurs contre «l’effet cocktail» de tous ces produits.