L'incendie à Marseille est fixé

avec AFP

— 

L'incendie déclaré dimanche dans le parc des calanques, à Marseille, restait fixé mais n'était pas éteint lundi en fin d'après-midi, 95 hectares de végétation et de rocaille ayant été parcourus par le feu, a-t-on appris auprès des marins-pompiers.
L'incendie déclaré dimanche dans le parc des calanques, à Marseille, restait fixé mais n'était pas éteint lundi en fin d'après-midi, 95 hectares de végétation et de rocaille ayant été parcourus par le feu, a-t-on appris auprès des marins-pompiers. — Patrick Valasseris AFP

L'incendie déclaré dimanche dans le parc des calanques, à Marseille, restait fixé mais n'était pas éteint ce lundi en fin d'après-midi, 95 hectares de végétation et de rocaille ayant été parcourus par le feu, a-t-on appris auprès des marins-pompiers.

«Nous sommes sur une notion de feu fixé mais pas éteint», a déclaré lundi en fin d'après-midi une porte-parole du bataillon des marins-pompiers, ajoutant que «15 personnels vont rester sur place pendant la nuit, aidés par des camions-citernes qui restent positionnés en renfort à la caserne de Luminy».

Enquête sur l'origine du feu

La vedette Bonne-mère des marins-pompiers devait également effectuer des rotations pendant la nuit, afin d'observer d'éventuels rougeoiements. L'incendie, survenu dans le massif de Marseilleveyre, a été attisé dimanche par un fort vent. Une trentaine de randonneurs, qui avaient donné l'alerte, ont dû être évacués par les secours.

L'incendie est situé dans une zone très escarpée et dépourvue de voie d'accès pour les secours. Plus de 250 pompiers de la région et 80 engins ont été engagés au plus fort de l'incendie. Un dispositif de surveillance important a été déployé au cours de la nuit de dimanche à lundi sur les crêtes alentour, pour empêcher que le feu ne progresse en direction de zones habitées.

Courage des pompiers

Une enquête a été ouverte sur l'origine du feu. La présidente du parc des calanques, Danielle Milon, maire de la commune voisine de Cassis, a réclamé l'aide de l’Etat pour mettre en place une surveillance des incendies tout au long de l'année dans ce parc créé il y a moins d'un an et qui vient de voter son premier budget, insuffisant pour financer l'opération à lui seul.

Le ministre de l'Intérieur, Manuel Valls, a salué lundi après-midi dans un communiqué le courage des pompiers «qui ont stoppé cette nuit la progression de l’incendie dans le massif de Marseilleveyre, au cœur du parc national des Calanques», «malgré la nuit, le froid, et un relief particulièrement accidenté».