EXCLUSIF: Les bouses du salon de l’agriculture auraient pu fournir de l'énergie à 5 familles pendant un an

ENERGIE La méthanisation des déjections des animaux du salon de l'agriculture pourrait permettre de fournir de l'électricité...

Audrey Chauvet

— 

Une vache au salon de l'agriculture, à Paris, en 2011.
Une vache au salon de l'agriculture, à Paris, en 2011. — WITT/SIPA

Les quelque 4.000 animaux qui seront présents à la Porte de Versailles vont produire 530 tonnes de déjections pendant les dix jours du Salon de l'agriculture qui commence samedi. L’Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture (Irstea) a calculé que si toutes ces bouses et crottes avaient été méthanisées, elles auraient pu alimenter en électricité cinq familles françaises pendant un an.

La méthanisation consiste à dégrader la matière organique des déjections et à la transformer en méthane qui peut ensuite être transformé en électricité. Cette énergie renouvelable est encore peu produite en France, avec seulement une quarantaine d’installations. Toutefois, même si tous les animaux français apportaient leur contribution, «on ne produirait que 3 à 5% de la consommation française d’énergie», estime Fabrice Béline, directeur de recherches en bioprocédés de traitement des déchets organiques à l’Irstea.