L’autorisation européenne pour les farines animales «tombe mal» pour le ministre de l’Agroalimentaire

avec AFP

— 

Le ministre de l'Agroalimentaire français Guillaume Garot a critiqué ce vendredi le feu vert européen au retour de farines animales pour nourrir les poissons d'élevage, jugeant que celui-ci «tombe mal» en plein scandale sur la viande de cheval écoulée dans des plats étiquetés «pur boeuf», rapporte l'AFP.

«Oui, ça tombe mal», a déclaré le ministre, interrogé sur France Info. Il a appelé les industriels du secteur à la «responsabilité».

«La France s'était prononcée contre cette disposition européenne», a rappelé le ministre, qui a précisé que la disposition de Bruxelles ne rendait «heureusement» pas obligatoire l'utilisation des farines animales.