La farine animale bientôt autorisée dans l'UE dans les élevages de poissons

SANTÉ es farines, prohibées depuis la crise de la vache folle en 1997, pourront à nouveau nourrir les poissons à partir du mois de juin...

avec AFP

— 

Pêche dans le parc naturel d'Hortobagy, la plus grande réserve de poissons d'Europe centrale, Hongrie, le 20 novembre 2007.
Pêche dans le parc naturel d'Hortobagy, la plus grande réserve de poissons d'Europe centrale, Hongrie, le 20 novembre 2007. — L. BALOGH / REUTERS

Alors que la crise de confiance des consommateurs à l'égard des produits alimentaires industriels n'a jamais été aussi vive, la Commission européenne vient d'autoriser à nouveau les pisciculteurs à nourrir les poissons d'élevage avec des farines de porc et de volailles.

Ce mode d'alimentation était prohibé dans l'UE depuis la crise de la «vache folle», en 1997, en raison des risques de contamination par ESB, l'encéphalopathie spongiforme bovine.

Bientôt les volailles et les porcs

La mesure, selon la Commission, est conforme aux avis scientifiques les plus récents et entrera en vigueur le 1er juin. «Ces PAT (protéines animales transformées) pourraient être un substitut précieux aux farines de poisson, qui sont une ressource rare», a indiqué la Commission dans un communiqué. La plupart des poisson d'élevage sont en effet carnivores et les nourrir nécessite de grandes quantités de poissons sauvages

La Commission «entend proposer une autre mesure pour réintroduire l'utilisation des PAT de porc et de volailles pour les volailles et les porcs» d’ici 2014. Les animaux seraient toutefois nourris par des farines d’autres espèces. Et les PAT resteront interdites pour les ruminants.