Viande de cheval: Des députés britanniques craignent un scandale plus vaste

Avec Reuters

— 

La découverte de viande de cheval dans des préparations culinaires vendues comme du boeuf pourrait n'être que la «partie émergée de l'iceberg» d'un scandale plus vaste de pratiques frauduleuses dans le secteur agro-alimentaire européen, affirment des députés britanniques dans un rapport publié ce jeudi.

«L'étendue de la contamination dans la chaîne de distribution de la viande est stupéfiante», a déclaré Anne McIntosh, présidente de la commission parlementaire des Affaires alimentaires et rurales, auteur de ce rapport. «De nouvelles révélations surgiront sans aucun doute au Royaume-Uni et à travers l'Union européenne», a-t-elle ajouté.

«Les consommateurs britanniques ont été trompés de manière cynique et systématique»

Le scandale a éclaté avec la découverte en janvier lors d'examens de routine de viande de cheval dans des hamburgers censés être au boeuf et vendus dans des supermarchés britanniques. Il touche désormais plusieurs pays européens, dont la France. Dans leur rapport, les parlementaires britanniques jugent élevée la probabilité d'une tromperie intentionnelle sur la nourriture.

«Les consommateurs britanniques ont été trompés de manière cynique et systématique par des acteurs de l'industrie agro-alimentaire à la recherche de profits», écrivent-ils. Ce rapport conclut également à l'inefficacité des procédures des distributeurs, de l'autorité de surveillance et du gouvernement, jugés défaillants dans leur réaction au scandale.

Le gouvernement doit trouver le juste équilibre entre une nourriture à des prix abordables et une exigence de qualité et de transparence, disent ces parlementaires. «On ne peut pas laisser le consommateur face à un choix cornélien dans lequel soit il paie pour une nourriture respectant les normes les plus exigeantes de traçabilité, d'étiquetage et d'analyse, soit il accepte de ne pas avoir confiance dans l'origine et la composition des aliments qu'il mange», a déclaré Anne McIntosh.