Cuir et déforestation de l'Amazonie: La nouvelle croisade d'une ONG

MODE A l'occasion de l'ouverture des soldes le mercredi 9 janvier dernier, l'association Envol Vert, engagée dans la protection de la forêt et la biodiversité dans le monde, a lancé sa nouvelle campagne «Le cuir tanne la forêt». Son but: alerter l'opinion sur la fabrication des chaussures en cuir issues de la déforestation en Amazonie...

Néoplanète

— 

Vue aerienne de la foret amazonienne en Guyane.
Vue aerienne de la foret amazonienne en Guyane. — MEIGNEUX/SIPA

Avec la publication d’un rapport, d’un clip vidéo et d’une pétition en ligne, l’association Envol Vert s’adresse au leader français de la chaussure, Eram, pour qu’il s’engage à ne pas vendre des produits issus de la déforestation. Selon les chiffres de l’association, en Amérique du Sud, 93% des terres agricoles sont destinées à l’élevage, qui est responsable à 80,4% de la déforestation amazonienne. La plus grande forêt tropicale du monde est menacée par les feux qui convertissent cet écosystème remarquable en pâturage pour le bétail et qui mettent en danger la vie de 10% des espèces terrestres connues.

Le cuir menace la forêt

Rappelons que le cuir est de la peau tannée, généralement du bœuf ou du porc. Après fabrication sur les élevages amazoniens, il est transmis à de grandes marques occidentales pour fabriquer nos chaussures. A titre d’exemple, Envol Vert souligne qu’aujourd’hui en France, une chaussure sur 7 contient directement ou indirectement du cuir issu d’élevages brésiliens à fort risque de déforestation. D’ailleurs, les français sont les seconds consommateurs mondiaux de chaussures avec 6,5 paires achetées par an et par habitant.

Lire la suite sur NEOPLANETE

Plus d’infos:

Forêt amazonienne: barrage au pétrole

Les zones humides: les écosystèmes les plus menacées de la planète

Trouvez chaussures écolo à votre pied