Mexique: Des chiens sauvages tuent quatre personnes dans un parc de Mexico

MONDE Une jeune femme et un bébé ainsi que deux adolescents ont été attaqués par des chiens sauvages...

Audrey Chauvet

— 

Le parc Cerro de la Estrella, à Mexico.
Le parc Cerro de la Estrella, à Mexico. — DR

Alerte aux chiens sauvages. Les autorités de Mexico ont annoncé ce lundi que quatre personnes avaient été tuées par des animaux dans des parcs aux alentours de la capitale mexicaine en l’espace de deux semaines. Les promeneurs du parc national Cerro de la Estrella, un grand espace de forêt dans le quartier populaire de Iztapalapa, ont découvert les corps d’une femme de 26 ans et d’un bébé le 29 décembre dernier, puis le 4 janvier deux adolescents ont été retrouvés morts.

Les chiens, boucs émissaires?

D’après les graves blessures constatées sur les corps, les autorités estiment qu’une dizaine de chiens ont été impliqués dans l’attaque: il manquait un bras sur le corps de la jeune femme et les autres victimes ont été saignées à mort. L’adolescente de 15 ans décédée avait eu le temps de téléphoner à sa sœur pour appeler à l’aide: elle lui aurait crié «Des chiens nous attaquent, aide moi!» Néanmoins, Diana Ruiz, la sœur de la victime, n’avait alors pas pris l’alerte au sérieux et a déclaré à la télévision mexicaine qu’elle ne croyait toujours pas que des chiens soient à l’origine du décès de sa sœur.

Une hypothèse partagée par Antemio Maya, président de l’association de protection des chiens errants de Mexico. «Tuer des humains n’est pas un comportement normal des chiens errants», a-t-il déclaré. Mais pour les autorités de la ville, les corps n’ont pas pu être jetés dans le parc par des assassins et les traces de morsures ne laissent aucun doute possible. Une attention particulière a été demandée aux personnes s’aventurant dans le parc et un programme de capture des chiens errants a été lancé. Une centaine de policiers arpentent le parc depuis le début de la semaine: les 25 chiens qui ont été capturés ce lundi vont être expertisés pour identifier les coupables des attaques.