Une année lucrative mais peu romantique pour les pandas d'Edimbourg

VIDEO Tian Tian et Yang Guang fêtent leur première année au zoo écossais...

Audrey Chauvet

— 

Yang Guang, le mâle panda du zoo d'Edimbourg, le 3 décembre 2012.
Yang Guang, le mâle panda du zoo d'Edimbourg, le 3 décembre 2012. — Rob McDougall / Rex Fea/REX/SIPA

Des pandas en kilt, les magasins de souvenirs du zoo d’Edimbourg en débordent. Si les Ecossais ont adopté les nouveaux pensionnaires prêtés par la Chine pour dix ans, ils les aiment aussi pour les revenus qu’ils génèrent: le nombre de visiteurs du zoo est passé de 500.000 à 800.000 sur l’année.

A l’intérieur des enclos, Tian Tian et Yang Guang ont passé une année avec des hauts et des bas: victimes de coliques à leur arrivée, ils ont échoué à s’accoupler malgré les conditions idéales dans lesquelles les avaient mis les soigneurs. Pour leur premier anniversaire à Edimbourg, ils ont eu droit à des gâteaux de maïs, soja et miel.