OGM: L'Union européenne rejette l'étude Séralini

A.Ch. avec AFP

— 

«Des lacunes importantes»: l’Agence européenne de sécurité des aliments a rejeté définitivement ce mercredi les conclusions de l’étude Séralini sur la toxicité des OGM, rapporte l’AFP. «Les conclusions de l'étude» menée par l'équipe Séralini «ne sont pas étayées par des données», estime l’Efsa dans son «évaluation finale» de l’article du chercheur français.

Des «lacunes importantes»

«Les lacunes importantes constatées dans la conception et la méthodologie» de l'étude «impliquent que les normes scientifiques acceptables n’ont pas été respectées et, par conséquent, qu’un réexamen des évaluations précédentes de la sécurité du maïs génétiquement modifié NK603 n’est pas justifié», souligne l’Efsa, précisant qu’il s’agit là des conclusions «des évaluations distinctes et indépendantes réalisées» par ses experts et par six Etats membres de l’Union européenne.

Les lacunes en question sont «Des objectifs d'étude peu clairs, le nombre peu élevé de rats utilisés dans chaque groupe de traitement, un manque de détails concernant la formulation de l’alimentation et du traitement, des informations clés manquantes sur les méthodes statistiques employées et un rapport incomplet sur les facteurs résultants», selon le communiqué de l’Efsa.