Six idées innovantes pour réduire ses déchets

DECHETS Réduire ses déchets, c'est bien sûr agir en amont pour produire moins (ou mieux), mais aussi réduire les quantités de déchets à traiter en recyclant davantage. Et il est temps d'agir: l'Ademe rappelle que chacun d'entre nous jette en moyenne 390kg/an de déchets dans les poubelles auxquels s'ajoutent les 200kg/an qui sont apportés en déchèteries...

Delphine Rabasté

— 

En France, chaque habitant produit 374 kg de déchets annuels.
En France, chaque habitant produit 374 kg de déchets annuels. — FACELLY / SIPA

Pour la Semaine de réduction des déchets, Néoplanète a répertorié quelques exemples qui prouvent que chaque geste compte.

Des capsules de café biodégradables

Et si vous mettiez votre capsule de café dans le compost de votre jardin? C’est ce que vous propose Ethical Coffee Company avec ses capsules de café biodégradables fabriquées en France. Composée essentiellement à base de fibres végétales et d’amidon, cette capsule se dégrade en six mois, dans un compost industriel (recyclage) ou douze mois environ, dans un compost de jardin, après usage. L’idéal: ne pas utiliser de capsules!

Le plus: les cafés Inca Soave ou Lungo sont certifiés commerce équitable.

Des frigos bien recyclés

A La Chambre (en Savoie), Terecoval trie et recycle les réfrigérateurs usagés. Vidés de leurs huiles et gaz, les appareils sont broyés en fines particules. Chaque matériau est recyclé et consommé par les industries transformant le fer, le cuivre, le plastique. L’entreprise recycle près de 1.000 réfrigérateurs par jour et a franchi, mi-octobre, le million de réfrigérateurs triés et recyclés!

http://www.terecoval-sas.com/

Des enfants sensibilisés

Consommateurs d’aujourd’hui et de demain, les enfants sont au cœur du concours «Ecole Nature» lancé par l’association Alliance Carton Nature. Les élèves et enseignants du primaire sont sensibilisés au tri et au recyclage de la brique alimentaire grâce à un concours de créations en briques avec à la clé des jeux de cartes gagner, des lampes dynamos ou des bandes dessinées. Nouveauté 2012: un kit pédagogique intitulé «L’emballage, et si on y réfléchissait?» qui propose une réflexion sur les emballages ménagers.

 Plus d’infos sur le site Internet www.ecolenature.fr

De l’énergie avec des melons pourris

Que faire des tonnes de fruits invendables et invendus chaque année? Si beaucoup transforment poires, pommes et prunes en compost ou les donnent à manger aux animaux, Boyer S.A.S s’est équipée d’une unité de méthanisation. En partenariat avec GreenWatt, l’entreprise de melons transforme les fruits impropres à la consommation en biométhane et convertit ce gaz en énergie électrique et thermique.

Cerise sur le melon : la société est installée à Moissac, dans le Tarn-et-Garonne, et est la première en France à retraiter les fruits de cette façon.

 A réécouter, notre interview «GreenWatt génère de l’énergie avec des melons pourris !»

Vous êtes plutôt Cot-cot  ou bêbêêêêêê?

Le pari de la ville de Pincé ? Amener les habitants à accueillir une poule dans leur jardin pour lui faire manger les déchets alimentaires (pain, croûtes de fromages, épluchures…). Cela représente 150 à 200 kg de déchets organiques par an par poule. Le petit plus? Les familles ont des œufs frais presque tous les jours!

Le commissariat de police de Bièvres (Essonne) a, quant à elle, opté pour des chèvres naines pour entretenir ses espaces verts. Le troupeau permet de combattre naturellement une partie de la végétation spontanée.

Vous reprendrez une part de bioplastique?

Les Starbucks de Hong Kong, ce sont 4.000 tonnes de déchets par an. Pour valoriser intelligemment ces restes, les chercheurs de la City University de Hong Kong ont eu l’idée de les recycler en bioplastique. Mélangés à des champignons, les déchets alimentaires produisent des sucres simples qui, après fermentation, se transforment en acide succinique, déjà utilisé dans de nombreux produits.

Une solution pour recycler les restes alimentaires, mais aussi pour produire des plastiques sans pétrole!

Réduire les déchets, les PME se lancent