Afrique du Sud: Un hippopotame au menu du roi

ANIMAUX Vincent, l'hippopotame sud-africain à une oreille, a fini dans les casseroles du roi des Zoulous...

A.C.

— 

Un hippopotame de 11 ans saisi dans un cirque, va être transféré par avion vers une réserve d'Afrique du Sud, a indiqué le parc animalier de Saint-Martin-la-Plaine (Loire), qu'il a quitté mercredi matin après y avoir passé trois mois.
Un hippopotame de 11 ans saisi dans un cirque, va être transféré par avion vers une réserve d'Afrique du Sud, a indiqué le parc animalier de Saint-Martin-la-Plaine (Loire), qu'il a quitté mercredi matin après y avoir passé trois mois. — Jeff Pachoud AFP

Le festin a dû être gargantuesque. Après la traditionnelle danse des roseaux, une fête annuelle des Zoulous d’Afrique du Sud, le roi Goodwill Zwelithini a cette année pû déguster un bon hippopotame, rapportent les médias sud-africains. Et pas n’importe quel hippopotame: Vincent, baptisé ainsi en hommage au peintre Van Gogh, car il n’avait qu’une seule oreille.

«Il aurait fini par attaquer quelqu'un d'autre»

C’est un écart de conduite qui a valu sa triste destinée à l’animal: «Nous avons pris la décision de tuer l'hippo parce qu'il avait attaqué un être humain et il était considéré comme un animal dangereux», a expliqué Musa Mntambo, porte-parole d'Ezemvelo KZN Wildlife, l'autorité provinciale des parcs du KwaZulu-Matal. Vincent avait en effet blessé un garde-chasse, dont la jambe a dû être amputée, et les dirigeants du parc pensent qu’«il aurait fini par attaquer quelqu'un d'autre». Ils ont donc offert l’animal au roi des Zoulous, comme il est de coutume pour «maintenir de bonnes relations» avec la tribu.

Vincent aurait pu échapper à la cuisine du roi si la réserve privée qui souhaitait l’acquérir ne s’était pas vue subitement opposer «l’indisponibilité» de l’animal. Il a finalement succédé, sous forme de rôti,  aux milliers de danseuses aux seins nus lors des festivités données pour le plaisir du souverain.