Les enfants de Michael Jackson agressés par leurs oncles et tantes

PEOPLE La police a dû intervenir pour les séparer...

A.L

— 

Paris Jackson, la fille de Michael Jackson, le 26 janvier 2012. 
Paris Jackson, la fille de Michael Jackson, le 26 janvier 2012.  — Jennifer Graylock/NBC/AP/SIPA

La guerre continue chez les Jackson, prêts à tout pour récupérer l’héritage du chanteur. Dernier épisode en date après la «disparition» de la grand-mère le week-end dernier, l’agression des enfants de Michael Jackson. 

Rappelons que la grand-mère, Katherine Jackson, n’a pas vraiment disparu. Sans nouvelle, ses petits-enfants (et surtout Paris, qui est très proche de sa grand-mère) avaient appelé à l’aide sur Twitter, puis appelé la police avant que leur oncle Jermaine n’affirme que sa mère «se reposait en Arizona sur ordre du médecin»… Très louche, quand on sait que Michael Jackson a prévu que 40% de sa fortune revienne à sa mère, 20% à des œuvres de charité et les 40% restants à ses enfants… Soit zéro dollar pour ses frères et sœurs.

Or en lançant une alerte enlèvement, et en se plaignant ensuite que sa grand-mère était privée de téléphone et séquestrée, Paris, 14 ans, a attiré l’attention sur les manœuvres douteuses de ses oncles et tantes… Pour se venger, ceux-ci n’y sont pas allés de main morte. Lundi, Jermaine, Randy et Janet ont rendu une visite surprise à leurs neveux et nièces Prince, Paris et Blanket, qui vivent dans la résidence familiale de Calabasas. 

Janet traite Paris de «petite garce pourrie gâtée»

Selon un communiqué de l’avocat de Katherine Jackson, ils «se sont précipités sur les enfants de Michael en criant et ont cherché à leur arracher leurs téléphones portables des mains». Jermaine, Randy et Janet auraient ensuite tenté de forcer les enfants à se rendre dans la maison où a déjà été «envoyée» Katherine Jackson en Arizona. Les frères et sœurs expliquent de leur côté avoir voulu leur donner des nouvelles de leur grand-mère et leur dire qu’ils pouvaient lui rendre visite n’importe quand…

Alors que Paris se débattait, Janet Jackson l’aurait giflée et traitée de «petite garce pourrie gâtée». Paris l’aurait giflée en retour, d’après TMZ, mais la jeune fille l’a nié en s’adressant directement au site people américain. Pour la défendre, Trent, le cousin de Paris aurait de son côté frappé Jermaine et Randy. La police a même dû intervenir, mais n’a procédé à aucune arrestation. L’avocate des enfants Jackson estime en tant cas que les trois enfants ne sont plus en sécurité au sein de leur propre famille et aurait augmenté le nombre de gardes du corps les protégeant.

>> Michael Jackson: Sa famille ne cesse de se déchirer