«Tiresia», un mythe à l’écran

© 20 minutes
— 

Gageons que Patrice Chéreau fera son possible pour imposer Tiresia au palmarès. En transposant le mythe grec de Tirésias (un homme se transforme en femme avant de retrouver son apparence initiale) dans les arcanes de la transsexualité, Bertrand Bonello cerne parfaitement son sujet, révélant « cette grande joie dans le désespoir ». Cette fable contemporaine est plutôt froide et austère, malgré quelques fulgurances à la limite du supportable (une longue scène d’énucléation). Sa rigueur formelle rappelle le cinéma de Robert Bresson – ou de son plus fidèle disciple, Bruno Dumont, dont L’Humanité (1999) suscita à l’époque l’admiration de l’actuel président du jury.