Vidéos: Whitney Houston, des sommets jusqu'à l'enfer

P.B.
— 
Whitney Houston en 1986.
Whitney Houston en 1986. — ELISE AMENDOLA/AP/SIPA

Whitney Houston est morte, samedi, à Los Angeles, d'une cause encore non déterminée. Star interplanétaire des années 90, elle n'aura pas su gérer son succès, et encore moins sa fortune.

«Et maintenant, quelqu'un qui va de plus en plus faire parler d'elle.» En 1986, Whitney Houston n'a que 22 ans et choisit le plateau de Michel Drucker pour sa première télé française.



Une première télé française qui donnera lieu à un moment mémorable, puisqu'invité lui aussi, Serge Gainsbourg, visiblement bien alcoolisé, déclare à la jeune chanteuse estomaquée: «I want to fuck you»

 



La même année, elle remporte son premier Grammy pour le titre Saving all my love for you.



Elle règne sur les charts, avec plus de 55 millions d'albums vendus rien qu'aux Etats-Unis. En 1992, elle fait ses débuts au cinéma, avec le film Bodyguard, aux côtés de Kevin Costner et son hit interplanétaire I will always love you.



Surnommé «The Voice», Houston est la star des années 90. Elle enchaîne les duos, comme avec George Michael, en 1998.



Les années 2000 marquent le tournant pour Houston. Elle signe d'abord le contrat du siècle, en 2001, avec sa maison de disque: 100 millions de dollars pour six albums à venir. Mais son mariage avec Bobby Brown et ses problèmes de drogues font les choux-gras de la presse people. En 2009, elle réussit son comeback avec l'album I Look to You, qui prend la tête des charts.



Mais en live, Houston n'y arrive plus. La voix s'est envolée, et les fans ne sont pas tendres, comme après ce concert à Brisbane en 2010.



Après plusieurs séjours en rehab, notamment en 2011, Houston touche le fond. Selon des proches, elle était complètement ruinée. Samedi, elle a été retrouvée morte dans une chambre d'hôtel, à Beverly Hills.