Accouchement de Carla Bruni: L'enfant et sa mère «vont très bien», assure Sarkozy

ELYSEE Le chef de l'Etat s'est exprimé pour la première fois sur la naissance de sa fille Giulia...

© 2011 AFP

— 

Nicolas Sarkozy se fait offrir un livre où est inscrit «Mince alors» lors de la visite d'un centre de tri des déchets près de Laval, en Mayenne, le 20 octobre 2011, au lendemain de l'accouchement de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy.
Nicolas Sarkozy se fait offrir un livre où est inscrit «Mince alors» lors de la visite d'un centre de tri des déchets près de Laval, en Mayenne, le 20 octobre 2011, au lendemain de l'accouchement de son épouse, Carla Bruni-Sarkozy. — AP Photo/Charles Platiau/Pool

Nicolas Sarkozy a commenté jeudi pour la première fois la naissance de sa fille la veille, parlant lors d'une visite en Mayenne d'un grand bonheur «privé» et assurant que le bébé, prénommé Giulia, et sa maman Carla Bruni-Sarkozy se portaient «très bien».

A son retour à Paris après ce déplacement qu'il avait maintenu conformément à son agenda, le chef de l'Etat a fait une visite de 35 minutes, -entre 17h10 et 17h45- à la clinique de La Muette (XVIe), où son épouse a accouché. Carla Bruni-Sarkozy, a annoncé sur son site (carlabrunisarkozy.org) en début de soirée que sa fille se prénommait Giulia. «Je suis très touchée par les nombreux messages de félicitations qui me parviennent depuis la naissance de notre petite fille Giulia», écrit l'épouse du président Nicolas Sarkozy.

Nicolas Sarkozy avait déjà passé une petite heure jeudi matin à la clinique, où dans l'après-midi Carla Bruni a aussi reçu la visite de sa mère, Marisa Bruni-Tedeschi, et du père de son premier enfant, le philosophe Raphaël Enthoven. Cette naissance est une première pour un président de la République dans l'exercice de ses fonctions.

«Merci de votre gentillesse»

En Mayenne, après une prise de parole devant les salariés d'un centre de tri de déchets, le chef de l'Etat s'était vu offrir par l'entreprise un petit chêne à planter. Auparavant, des anonymes lui avaient remis un bavoir et un livre pour son épouse -«Mince, alors», pour qu'elle retrouve la ligne après la grossesse. «C'est vraiment extrêmement gentil, très délicat», a dit M. Sarkozy. «On a eu la chance d'avoir un très grand bonheur. Tous les parents ici peuvent comprendre notre joie très profonde, une joie d'autant plus profonde qu'elle est privée, mais elles vont très bien!», a-t-il ajouté.

Dès le début de cette visite sur le thème de l'environnement, Nicolas Sarkozy avait reçu les félicitations de plusieurs salariés du centre de tri. Aux «bravo», il a rétorqué: «merci de votre gentillesse».Comme l'Elysée l'avait fait savoir à l'avance, aucune communication officielle n'a accompagné la naissance de l'enfant, mercredi vers 19h-19h30, et la confirmation est venue dans la soirée de l'entourage du couple présidentiel.

Mercredi, au moment de l'accouchement, le chef de l'Etat était à Francfort, où il a rencontré la chancelière Angela Merkel avant un sommet européen dimanche à Bruxelles consacré à la crise de la dette dans la zone euro. A son retour d'Allemagne il était retourné à la clinique vers 23h pour y passer plus d'une heure avec sa femme et sa fille.