Le rappeur Cortex condamné pour avoir menacé Marine Le Pen

S. C.

— 

La peine est surtout symbolique mais le rappeur Cortex a été condamné, mardi, pour injures et menaces envers Marine Le Pen. Le rappeur d'Evry (Essonne), Sébastien Gozlin de son vrai nom, avait menacé dans une vidéo diffusée sur Internet d’«égorger» celle qui était alors vice-présidente du Front national ou encore de la voir se faire «baiser dans des tournantes». Des propos revendiqués par le rappeur à la barre, lors de l’audience de 1er juin dernier. «Elle provoque, je provoque», avait-il plaidé.

Cortex écope d’une amende de 1.500 euros par le tribunal correctionnel de Paris, rapporte TF1 News. Soit 1.000 euros au titre de dommages et intérêts à payer à Marine Le Pen et 500 euros de frais de justice.