Rocco Siffredi : «Quand j'ai arrêté de tourner, j'étais en manque»

©2006 20 minutes

— 

Rocco, il est plus difficile de tourner un film X ou d'écrire un livre ?

Rocco Siffredi : Ecrire un livre sans aucun doute ! Je n'avais jamais écrit de bouquin avant, mais je n'en avais jamais lu non plus. J'étais mauvais élève à l'école. J'ai d'ailleurs refusé d'avoir un nègre, donc le livre est mal écrit mais il est « nature » !

Bientôt une adaptation cinéma de votre vie ?

Peut-être un film comique alors (rires) ! Parce qu'avec toutes mes conneries... Niveau casting, seul Gérard Depardieu pourrait interpréter ma vie sur grand écran. Il est aussi bon acteur habillé que nu.

Quel est le plus drôle : le X ou le cinéma traditionnel ?

Le porno bien sûr, même si il y a trop de jaloux. Mais je suis un peu pervers et ça m'a fait bander de jouer nu avec des actrices de cinéma traditionnel qui n'ont pas l'habitude de se prendre des bites à l'écran. Seul problème, elles avaient peur de moi.

La rumeur prétend que Catherine Breillat n'aurait pas été contre le fait d'avoir une aventure avec vous ?

C'est vrai ! Elle était ultravexée que je ne couche pas avec elle, mais elle ne fait pas partie de mon imaginaire érotique. Contrairement à Madonna qui, à 46 ans, n'est pas très belle mais reste très sensuelle. T'as vu son dernier clip ?

Un remède contre les pannes d'érection ?

Le sexe, c'est comme le sport. La bite, ça s'entraîne ! J'ai fait 1 300 films et baisé entre 3 000 et 4 000 filles. Je me souviens de chaque visage d'ailleurs. Parfois, je croise d'anciennes actrices par hasard, elles sont hôtesses de l'air ou caissières... Quand j'ai arrêté de tourner, je bandais toute la journée. J'étais en manque.

Encouragerez-vous vos deux enfants à devenir porno stars ?

S'ils sont doués et talentueux comme leur père et leur grand-père, je les encouragerai à fond !

Recueilli par Cédric Couvez