Pour Stéphane Delajoux, Johnny Hallyday s'est mis lui-même en danger

PEOPLE Le chirurgien répond aux attaques du chanteur...

© 2011 AFP

— 

Docteur Delajoux le 8 janvier 2010, à Paris
Docteur Delajoux le 8 janvier 2010, à Paris — MATTEI/AFP

La réponse du berger à la bergère. Le chirurgien Stéphane Delajoux se dit ce mardi «exaspéré» par les propos de Johnny Hallyday dimanche sur TF1 et estime que le chanteur «refuse d'admettre que c'est sa propre conduite qui l'a mis en danger», dans une interview au journal Le Parisien. «Près de deux ans après les faits, alors que les expertises m'ont blanchi sur le plan médical, il revient à la charge», déclare Stéphane Delajoux au quotidien. «C'est insupportable», ajoute-t-il.

Le chirurgien affirme avoir informé Johnny de ce qui s'était produit pendant l'opération réalisée fin 2009 pour une hernie discale et des dangers qu'il courait en voyageant. «Au lendemain de l'opération de Johnny, qui s'est déroulée "dans les règles de l'art", j'ai informé tout le monde que sa dure-mère (membrane protégeant la moëlle épinière) avait été touchée», explique-t-il. «Son entourage proche, ses infirmières, son médecin traitant, celui qui l'a pris en charge aux Etats-Unis, tous en attestent. Lorsque Johnny est revenu, quatre jours plus tard, afin que je lui pose des points de suture, je lui ai expliqué directement ce qui s'était passé».

«Il serait temps qu'il assume les conséquences de son comportement au lieu de se défausser sur moi»

Le chirurgien qualifie d'«insensé» le fait que le chanteur affirme ne pas avoir été au courant. «J'ai, au contraire, fait tout ce que j'ai pu pour l'encadrer médicalement. Et je peux vous dire qu'avec un patient comme Johnny, ce n'est pas chose facile», dit-il. «Qui a été négligent, qui a été léger dans l'histoire? Qui a quitté la clinique sans mon accord? Qui a tenu absolument à finir une bringue au restaurant, à sortir au cinéma, à voyager? C'est lui!», accuse-t-il. «Il serait temps qu'il assume les conséquences de son comportement au lieu de se défausser sur moi».

Dimanche sur TF1, Johnny Hallyday avait déclaré «moi je ne suis pas médecin, donc je ne connais pas les termes techniques de la médecine, le docteur Delajoux m'a percé pendant l'opération la dure-mère et il ne me l'a pas dit, il ne m'a rien expliqué». «Il n'a pas eu le suivi qui est de rigueur quand on est médecin», avait ajouté le chanteur. «Il est certain que s'il m'avait dit que c'est dangereux pour moi de voyager, ma femme m'aurait convaincu et on serait resté».