Jean-Luc Delarue a été mis en examen pour «usage de stupéfiants»

JUSTICE Il risque une peine avec sursis selon son avocat...

© 2011 AFP

— 

L'animateur Jean-Luc Delarue lors de la conférence de rentrée de France Télévisions à Paris, le 3 septembre 2010.
L'animateur Jean-Luc Delarue lors de la conférence de rentrée de France Télévisions à Paris, le 3 septembre 2010. — F. DUFOUR / AFP

L'animateur de télévision Jean-Luc Delarue, suspendu d'antenne par France Télévisions après avoir reconnu qu'il consommait de la cocaïne, a été mis en examen ce vendredi pour «usage et détention de stupéfiants» par une juge d'instruction de Nanterre, a annoncé à l'AFP son avocat.

«Cette mise en examen, Jean-Luc Delarue l'attendait avec sérénité. Avec sérénité parce que sur le plan personnel, l'essentiel, pour lui, est de poursuivre son rétablissement et d'être parvenu à vaincre les addictions qu'il pouvait avoir avec la drogue et l'alcool», a déclaré Me Nicolas Huc-Morel. Cette mise en examen n'est accompagnée d'aucun contrôle judiciaire, selon la même source.

«116 jours sans cocaïne et 95 jours sans alcool»

«La peine que mon client risque en réalité est une peine avec sursis s'il devait être amené à comparaître un jour devant un tribunal. Mais nous sommes confiants pour la suite, étant donné que mon client consolide soigneusement son rétablissement définitif. Il en est vendredi à 116 jours sans cocaïne et 95 jours sans alcool», a-t-il ajouté.

L'animateur, âgé de 46 ans, avait été interpellé le 14 septembre à son domicile parisien et placé en garde à vue à Nanterre dans une enquête pour trafic de stupéfiants. Quinze grammes de cocaïne avaient été retrouvés chez lui, selon une source judiciaire. Fait rare à France Télévisions, le groupe public avait décidé le lendemain de suspendre Jean-Luc Delarue sur France 2 pour des raisons d'«éthique».