Gérard Vives: deux côtes cassées mais il est sauf

MEDIAS Le co-animateur a fait une chute d'environ trois mètres sur le plateau du «Juste Prix» jeudi soir...

C.P.

— 

Gérard Vives dans «Zone Rouge» en février 2003, sur TF1.
Gérard Vives dans «Zone Rouge» en février 2003, sur TF1. — T.F.1-SUREAU

«Deux côtes cassées mais non déplacées et une plaie à l'arrière de la tête qui a été nettoyée»: c’est le bilan de santé de Gérard Vives, annoncé à 20minutes.fr par le co-producteur de l’émission, Hervé Hubert.

Un spectateur de l’émission avait alerté 20minutes.fr jeudi soir de la chute de l’animateur en plein tournage, expliquant que l’ancien acteur des Filles d’à Côté devenu compère de Vincent Lagaf’ avait été accroché à une pelleteuse, à trois mètres du sol, balancé de gauche à droite, et que l’élingue avait lâché, l’animateur étant tombé sur la tête, dans un bruit sourd.

Tournage

«Il y a un choc traumatique, précise Hervé Hubert, puisqu'il a perdu connaissance de façon brève. Mais il a été gardé en observation cette nuit. Les médecins lui ont fait passer des examens complets: scanner de la tête au pied et échographie. Et ça va.». Il devrait sortir de l'hôpital vendredi ou dans le week-end.

Quant au tournage de l’émission, qui est enregistrée avant sa diffusion sur TF1, il ne devrait pas trop pâtir de l’accident. Plusieurs épisodes sont déjà prêts; pour le tournage prévu ce vendredi après-midi Vincent Lagaf’ se passera de son compère. «Pour tourner la suite on attendra que Gérard soit d'aplomb» ajoute Hervé Hubert. Et selon lui ça ne devrait pas tarder.