Britney Spears sort du restaurant Abbey, à West Hollywood, le 10 mai 2010.
Britney Spears sort du restaurant Abbey, à West Hollywood, le 10 mai 2010. — MWA/ZOJ/WENN.COM/SIPA

PEOPLE

Glee: Britney Spears séduit toujours les foules

Elle a permis à «Glee» de gagner près d'un million de téléspectateurs...

Britney était en guest star dans le dernier épisode de la série américaine Glee, diffusé mardi sur la chaîne Fox. Résultat? 13,3 millions de spectateurs, soit près d’un million de plus que la semaine précédente.
 
Pourquoi un tel succès? Parce que Britney Spears est immortelle. Elle refait toujours surface. Après son premier single qui fait d’elle une star internationale, en 1998, elle s’effondre en 2001, passe à une image beaucoup plus trash et perd les pédales. Elle remonte la pente en 2004 avec Toxic: c’est son premier come-back et son premier Grammy award (2005). Elle replonge bientôt dans les affres des prises de poids et autres pertes de contrôle. C’est là qu’elle se rase la tête après une rupture et un bref séjour en cure de désintoxication.
 
En 2007, son album Blackout lui offre un nouveau come-back. Et de nouveau, prise de poids et photos dérobées de Britney, Starbucks à la main et sur les hanches…  Comme l’expliquait Slate.fr lors du dernier concert de la star à Paris, ce come-back permanent séduit les foules. «La figure de l'«underdog», le cheval qui perd toujours la course et sur qui on mise tout de même, dans l'attente d'un miracle, mobilise les fans. Il n'y a qu'à se tourner vers George W. Bush pour comprendre l'attrait du loser devenu un gagnant.»

Icône unique

Britney a d’ailleurs ouvert la voie aux bébés disney trash, qu’incarne désormais Lindsay Lohan. La première à avoir commencé dans les studios magiques pour échouer dans un tribunal, ce n’est pas LiLo, mais bien Brit'.
 
La génération qui l’a vue passer de l’un à l’autre correspond bien au public de Glee. La première chanson de Britney, Baby One more time, est sorti aux Etats-Unis en 1998, (1999 en France). Or le public de Glee ne se cantonne absolument pas aux adolescents, il comprend toute la famille. Une grande partie de l’audience potentielle a donc connu l’âge d’or de Britney – puis son âge plus noir, et sa redorure…
 
La Fox l’a compris puisqu’elle a utilisé la Britney du début dans la série. Non pas les tubes plus récents, mais ceux qui l’ont propulsée au sommet. Les extraits comprennent Baby one more time ou Toxic par exemple. Sans oublier les clins d’œil aux britnophiles: de la même manière que le clip de Baby one more time commençait par Britney regardant une horloge, rêvassant et que sa prof la regardait, dans l’épisode de Glee de mardi, c’est Rachel (Lea Michele) qui regarde l’horloge et sa prof est… Britney. De quoi ramener les spectateurs à leurs souvenirs de jeunesse, et sans doute annoncer une nouvelle bonne passe pour la chanteuse.