Sarah Ferguson fait tout pour éviter la faillite

PEOPLE Son porte-parole a indiqué que la situation était «sous-contrôle», et la duchesse d'York pourrait relancer sa carrière dans la télévision pour se refaire une santé financière...

Bérénice Dubuc

— 

Sarah Ferguson, la Duchesse d'York, lors de la cérémonie d'ouverture du BookExpo America à New York, le 26 mai 2010.
Sarah Ferguson, la Duchesse d'York, lors de la cérémonie d'ouverture du BookExpo America à New York, le 26 mai 2010. — REUTERS/Shannon Stapleton

Une dette de quelque 2 millions de livres (2,39 millions d’euros). Sarah Ferguson, duchesse d’York et ex-épouse du prince Andrew, pourrait être amenée à se déclarer en faillite pour se libérer de cette dette professionnelle. Mais son porte-parole se veut rassurant, et a indiqué aux médias britanniques que Fergie fait actuellement «tout ce qu’elle peut pour éviter la banqueroute.

«Il y a plusieurs options qui s’offrent à elle et la faillite figure dans les choix possibles. Mais il serait prématuré d’affirmer qu’elle va se mettre en banqueroute, alors que la situation est sous contrôle», a-t-il affirmé.

«La situation est sous contrôle»

Selon le Sunday Telegraph, ses dettes personnelles et professionnelles (la société chargée de gérer sa carrière et ses revenus a fait faillite en octobre dernier, laissant plus de 700.000 euros de dette) cumulées s’élèveraient à quelque 5 millions de livres (près de 6 millions d’euros). Une somme démentie par le porte-parole: «Les chiffres donnés dans la presse sont très exagérés. La situation est sous contrôle. Les seules dettes restantes sont professionnelles, nous en avons contesté certaines. Toutes ses dettes personnelles ont été payées.»

Ses problèmes financiers ont été rendus publics en mai dernier, lorsqu’elle a été prise en train de monnayer une rencontre avec son ex-mari contre de l’argent. Après le scandale qui s’en est suivi, Sarah Ferguson avait confié à Oprah Winfrey qu’elle était «considérablement» endettée, mais n’avait pas donné de chiffre. Elle avait également indiqué qu’elle était «complètement saoule» lors de cet entretien.

Un contrat télé pour se refaire?

Ces dettes embarrassent jusqu’à la reine Elisabeth II. En effet, la mise en faillite de Fergie serait une première pour un membre de la famille royale - même si techniquement, elle n'en fait plus aprtie depuis son divorce en 1996. Cependant, la duchesse d’York a déjà connu des problèmes financiers par le passé: en 1996, ses dettes étaient estimées à quelque cinq millions d'euros. Elle avait réussi à se refaire en s’exilant aux Etats-Unis, où elle était devenue l’ambassadrice de Weight Watchers et avait connu un énorme succès avec son autobiographie Mon Histoire, parue en 1997.

Reste à savoir comment Fergie va réussir à rebondir cette fois: ses contrats publicitaires n'ont pas été renouvelés depuis 2008, et son dernier ouvrage, Little Red, est un flop commercial, tout comme sa ligne de bijoux fantaisie. Sa rédemption financière se trouve peut-être sur le petit écran. Il se murmure qu’elle serait en discussion avec des producteurs de télévision.