L'enfance terrible d'Angelina Jolie... Les cendres de Marlon Brando prises en otage...

PEOPLE Toute l'actualité des stars...

Charlotte Pudlowski

— 

Angelina Jolie (D), ambassadrice de bonne volonté pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés rencontre une réfugiée bosniaque à Gorazde, le 5 avril 2010.
Angelina Jolie (D), ambassadrice de bonne volonté pour le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés rencontre une réfugiée bosniaque à Gorazde, le 5 avril 2010. — AFP

Lundi 9 août

L’éternelle célibataire

Jennifer Aniston est foutue. Elle restera irrémédiablement cette fille qui s’est faite larguer par Brad Pitt. Cette célibataire qui fait semblant d’être cool mais qui est probablement déprimée parce que, bah…il a choisi Angelina. Alors quand elle fait des couv’ à l’occasion de son nouveau film (sur l’insémination artificielle) en expliquant qu’on peut être célib’ et bien dans ses pompes, ça ne donne vraiment pas envie d’être célibataire. Et quand elle souligne que la famille traditionelle n’est plus le seul modèle, qu’on peut être bien seul… On ne la croit pas une seconde.
 

L’enfance terrible d’Angelina Jolie
 
Andrew Morton est le pape des bios de stars. Et il en sort justement une sur Angelina. Elle a eu Brad, mais elle a aussi eu sa part de déboires. Andrew Morton, en bon biographe non autorisé, aligne les détails sinistres et alléchants. «Bébé, Angie était reléguée dans une tour d’ivoire, et sa mère voulait rarement la voir, parce qu’après s’être séparée de Jon Voight, le père d’Angie, les traits de sa fille lui rappelaient des souvenirs douloureux. Son mari la trompait, et la laissait seule s’occuper de leurs deux jeunes enfants.» Il explique également que ce véritable abandon peut expliquer les troubles qu’Angelina Jolie connut par la suite: troubles de comportements alimentaires, drogues, tendances suicidaires… Et sinon, comment a-t-il fait pour choisir, Brad?
 
Le témoin clé dans l’affaire Mel Gibson/Oksana
 
Le témoin clé serait un ingénieur du son, ayant passé 10 mois près du couple, travaillant auprès d’eux. Sa déposition est donc cruciale (en tous cas c’est ce que lui même se plaît à clamer à qui veut l’entendre) et il aurait déjà fourni une déclaration écrite aux avocats d’Oksana. Il est de son côté: il dit avoir entendu l’acteur admonester et insulter sa femme, la traitant de tous les noms. Reste à savoir ce que cet ingénieur faisait là.

Les cendres de Marlon Brando prises en otage
 
Donna Lopez Geon détient chez elle un peu de poussière de l’homme le plus torride du cinéma. Et elle ne compte pas la rendre. Les cendres de Marlon Brando se trouvent en possession de l’ex de Brando fils, Christian Brando. A la mort de Christian, Donna prit quelques effets de son cher et tendre. Dont les cendres de son père. Elles reviennent de droit à Anna Kashfi, mariée à Marlon Brando jusqu’en 1959 et mère de Christian. Mais Donna estime que Christian et elle n’étaient pas proche, et qu’il n’aurait pas voulu que sa mère ait les cendres de son père. En attendant le procès, attention à ne rien renverser.