Retour sur la page d'accueil 20 Minutes
musiqueLe rappeur américain Big Pokey meurt sur scène en plein concert

Le rappeur américain Big Pokey meurt sur scène en plein concert

musique
L’artiste se produisait à Beaumont, au Texas, quand il s’est effondré devant son public
Le rappeur Big Pokey le 19 janvier 2020.
Le rappeur Big Pokey le 19 janvier 2020. - Jamaal Ellis/AP/SIPA / SIPA
20 Minutes avec agence

20 Minutes avec agence

Le rappeur Big Pokey est décédé brutalement dans la nuit de samedi à dimanche alors qu’il donnait un concert dans la ville de Beaumont, au Texas. De son vrai nom Milton Powell, le chanteur de 45 ans s’est effondré sur la scène après avoir pris le micro, relaie The Hollywood Reporter. Une vidéo du drame a fait le tour des réseaux sociaux avant que la mort de l’artiste ne soit confirmée sur son compte Instagram.

Une autopsie à venir

« C’est avec une profonde tristesse que nous partageons la nouvelle du décès de notre bien aimé Milton Big Pokey Powell, peut-on lire sur le réseau social. Il est mort le 18 juin 2023. Il était aimé de sa famille, ses amis et ses fans fidèles. Nous transmettrons dans les prochains jours sur les commémorations et sur la manière dont le public peut lui rendre hommage. » Pour l’heure, on ignore les causes du décès mais les résultats d’une autopsie sont attendus dans les prochains jours.


L’accès à ce contenu a été bloqué afin de respecter votre choix de consentement

En cliquant sur« J’accepte », vous acceptez le dépôt de cookies par des services externes et aurez ainsi accès aux contenus de nos partenaires.

Plus d’informations sur la pagePolitique de gestion des cookies


Comme le rappelle le Los Angeles Times, Big Pokey avait révolutionné le hip-hop au Texas dans les années 90. Il était à l’origine du collectif « Screwed Up Click » (SUC) et avait sorti son premier album, The Hardest Pit in the Litter, en 1999.

Des hommages sur les réseaux sociaux

Depuis, il avait collaboré avec de nombreux artistes, comme Bun B, un rappeur de Houston. Ce dernier a rendu hommage au chanteur disparu sur Instagram : « Il était facile à aimer et difficile à détester. […] Un des piliers de notre ville. […] Membre emblématique du SUC. Il n’y en aura jamais d’autre et il nous manquera beaucoup ».



Même le maire de Houston, Sylvester Turner, s’est fendu d’un tweet à la mémoire de Big Pokey : « La ville de Houston et moi-même adressons nos prières et nos condoléances à la famille et aux amis du rappeur légendaire du Screwed Up Click ».

Sujets liés